Hausses d'impôt pour les propriétaires d'appartement, un risque différé?

Imprimer

Le projet de loi PL 12773 qui prévoyait une hausse significative de l’imposition sur la fortune des appartements occupés par leur propriétaire a été enfin enterré par la commission fiscale du Grand Conseil : qu’elle en soit remerciée. Le Conseil d’Etat va maintenant probablement vouloir panser ses plaies et revenir à la charge. Il s’agira alors une fois de plus d’être vigilant et de s’assurer que toute nouvelle méthode de calcul de la valeur fiscale, dont la nécessité n’est pas contestée sur le principe, se traduise par une réelle neutralité fiscale, non pas pour la population en général mais bien pour les contribuables directement concernés, les propriétaires d’appartement de la classe moyenne !

Cliquez ici pour le communiqué de presse de la Chambre genevoise immobilière à ce sujet.

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Pour tous les mafieux qui sont aujourd'hui majoritaires dans l'achat immobilier partout en Europe, ces impôts sont une pailles!

  • Merci de me lire, Dominique Degoumois, mais vous ne comprenez apparemment pas que les copropriétaires d'appartements en PPE, appartements qu'ils occupent, font partie de la classe moyenne, certains même de la classe moyenne dite "inféreure", qui ont financé l'achat de leur appartement avec leur 3e voire 2e pilier, et pour qui ce modeste bien immobilier représente la majeure partie de leur épargne.

  • Il faut savoir que passablement de propriétaires ( qui ne sont pas tous des mafieux comme l'a exprimé Monsieur Degoumois et pour l'instant nous parlons de Genève et non de l'Europe) une fois leur bien réévaluer à la valeur vénale ne pourront pas payer l'impôt sur la fortune à l'époque de Monsieur dal Busco celui-ci avait estimer à 6000 propriétaires qui devraient vendre leur biens immobiliers, même si Madame Fontanet propose une baisse sur 3 ans pour obtenir le taux de 0,85% avec une soit disant une aide sociale bricolée seulement pour 15 ans, cela ne permettra pas d'avoir une neutralité fiscale comme annoncée par Madame Fontanet.
    Genève est avec Zurich le seul canton à évaluer les biens immobiliers sur la valeur vénale mais à la différence de Genève, Zurich à un un taux différencier Pour l'immobilier de 0,5%, pourquoi Le canton de Genève ne pourrait pas s'en inspirer, la droite a-telle tellement peur de la gauche?

  • Merci Véronique Valter. 6'000 propriétaires, c'est autant de familles, c'est 12'000-15'000 personnes, c'est une forte proportion de retraités. C'est tout simplement inacceptable.

Les commentaires sont fermés.