24/03/2010

La traversée du lac et l'aménagement à Thônex

n40850472082_6905.jpgC'est vrai que depuis les élections de l'automne 2009 et le discours de Saint-Pierre en décembre, on n'avait guère entendu nos élus sur le sujet de la traversée du lac. Or dans une interview parue aujourd'hui dans la Tribune, Michèle Künzler affirme que la "traversée n’existera pas avant vingt-cinq ans". S'agit-il de la position officielle du Conseil d'Etat, de la volonté politique de Mme Künzler ou du simple avis personnel de cette dernière? Dans le gouvernement cantonal précédant, nous avions déjà deux ministres qui nous prédisaient la réalisation de la traversée du lac, l'un pour 2020, l'autre pour 2040. Nous espérions que le temps de cette incohérence, pour ne pas dire cacophonie, était révolu. Devons-nous déjà déchanter alors que cette nouvelle législature n'a que quelques mois? Certains députés nous disent sotto voce que PAV est mort, ce qui implique que Colovrex serait mort né. Vrai ou faux? Quelles sont les implications pour le projet de la traversée au lac et l'autoroute de contournement "est"? Cette dernière, pour autant qu'elle se réalise, débouchera-t-elle à Vallard ou à Etrembières?

La loi cantonale impose aux communes de rédiger un plan directeur, un travail lourd pour le personnel de mairie et réalisé à grands frais avec l'aide de mandataires spécialisés. Ce plan sert-il à quelque chose? Comment peut-on sérieusement planifier l'aménagement d'une commune telle que Thônex quand un projet aussi important et structurant que l'autoroute de contournement reste incertain, tant du point de vue de son tracé que de celui de l'horizon de sa réalisation, voire de sa non réalisation?

(v. aussi
http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... )

11:08 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

19/03/2010

Thônex vote pour l'ouverture

Dans deux jours, Thônex connaîtra le nom de son nouveau conseiller administratif, élu pour remplir le siège laissé vacant par Isabel Rochat. Trois candidats s'affrontent: un libéral bénéficiant du soutien des radicaux et du PDC, un indépendant soutenu par les socialistes et les verts, enfin un MCG. Le candidat de l'entente reste le grand favori, mais quel que soit le résultat du scrutin, on sait déjà que les deux tiers, les trois quarts, les quatre cinquièmes, voire même une proportion plus grande encore des Thônésiens voteront pour une société ouverte, harmonieuse et inclusive, qui rejette totalement toute incitation à la haine contre les Français et les frontaliers, de même que le racisme, la xénophobie et l'homophobie. Thônex compte 40% d'étrangers qui vivent en harmonie avec la population suisse: que cela continue longtemps ainsi et que Thônex reste pour toujours une commune optimiste et tournée vers l'avenir.

08:24 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

15/03/2010

Touche pas à mon immeuble!

La campagne électorale des candidats pour le siège laissé vacant par Isabel Rochat au Conseil administratif de Thônex rentre dans sa phase finale. L'élection a lieu le 21 mars. Le favori dans cette triangulaire, le Libéral Pascal Uehlinger, a pour lui la vitalité de sa jeunesse couplée à son expérience de onze ans au Conseil municipal, y compris en tant que Président de l'importante commission d'urbanisme en charge de l'épineux dossier des Communaux d'Ambilly. On observe par contre que les prétendants outsiders, l'un du MCG et l'autre de la gauche, peinent à trouver suffisamment de matière à critiquer dans la manière dont la Commune a été gérée par l'Entente à ce jour: rappelons en effet que la Ville de Thônex avait été classée au 6e rang des villes suisses en matière de qualité de vie par l'hebdomadaire alémanique Bilanz.

Lire la suite

10:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/02/2010

Economie et emploi dans les communes, quelles mesures?

Dans le cadre d'un sondage BBC/Globescan (i) réalisé en automne 2009, on a demandé aux habitants de différents pays s'ils étaient d'accord ou non avec les affirmations suivantes: (1): "le capitalisme est fondamentalement défectueux et un nouveau modèle économique est nécessaire"; (2): "l'état doit jouer un rôle plus actif pour l'acquisition ou le contrôle d'industries importantes". Le graphique ci-dessous illustre de manière éloquente le contraste (la fracture?) entre les pays latins - France en tête - et les pays anglophones en matière de sensibilité du public face à ces questions. L'Allemagne, qui occupe une position intermédiaire pour la 2e affirmation, rejette par contre le plus clairement la première. Bien sûr les mots n'ont pas la même signification partout et le choix de certains mots était peut-être maladroit: "économie de marché" eût peut-être été préférable à "capitalisme" (à connotation plus négative pour certains), mais les tendances sont malgré tout claires.

Lire la suite

19:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/02/2010

Vallard ou Etrembières (suite mais certainement pas fin…)

La commission "Transports et circulation" du Conseil municipal de Thônex dont je fais partie a eu l'occasion de s'entretenir récemment avec plusieurs responsables de la Direction générale de la mobilité (DGM), y compris avec son Directeur général M. Yves Delacrétaz. Parmi la longue liste des sujets abordés figurait bien sûr aussi la traversée du lac et l'autoroute de contournement "est", actuellement à l'étude. Or il semble que la Confédération privilégie son aboutissement à Vallard plutôt qu'à Etrembières, la raison invoquée étant qu'elle ne veut pas d'une plateforme douanière autoroutière supplémentaire par rapport à celles qui existent déjà - Bardonnex et Vallard s'agissant du Canton de Genève - et qui sont prétendument déjà suffisamment lourdes à gérer. Berne aurait également clairement fait savoir que les négociations avec la France concernant le tracé seraient de sa seule compétence. La DGM n'est donc que peu impliquée et d'ailleurs semblait peu informée du projet français de déclassement de l'autoroute A 411 (le court tronçon entre Vallard et Etrembières, v. le lien ci-dessous) afin d'en faire une "route urbaine" en partie couverte par des parkings P+R et bordée de commerces et d'activités. Un tel déclassement couplé d'un aboutissement à Vallard dénaturerait évidemment le concept de ceinture autoroutière continue autour de Genève. Or si la DGM n'est que vaguement au courant de ce projet français, ne peut-on pas craindre que Berne ne le soit encore moins?

Lire la suite

07:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/02/2010

Thônex: une triangulaire aux enjeux clairs

La succession d'Isabel Rochat au Conseil administratif de Thônex se décide le 21 mars. Trois candidats s'affrontent: un, âgé de 38 ans, incarnant le dynamisme et l'avenir, alors que les deux autres, leur septième décennie bien entamée (n'y voyez aucun irrespect, c'est également mon cas), tenteront sans doute de faire valoir leur "expérience" et leur "maturité". Mais même ces arguments posent problème, car le jeune Pascal Uehlinger dispose de 11 ans d'expérience au Conseil municipal, dont il a par ailleurs été président. Il préside également depuis plusieurs années la Commission d'urbanisme ayant traité du délicat dossier des Communaux d'Ambilly et à ce titre, a eu à dialoguer et négocier avec différentes instances cantonales. Docteur ès sciences de l'EPFL et enfant de Thônex, ce père de famille est également un sportif très activement impliqué dans la gestion du Centre intercommunal des Trois-Chêne, à Sous-Moulin.

Lire la suite

08:29 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/02/2010

L'aérodrome d'Annemasse, une infrastructure régionale

Nombreux sont ceux qui, du côté suisse de la frontière, sont très prompts à dénoncer la supposée absence d'infrastructures régionales côté français. Or je ne parlerai pas aujourd'hui de la rapidité avec laquelle les Français savent construire des autoroutes, des giratoires et des passages sous-route - j'y reviendrai. Non, je veux vous parler de l'aérodrome d'Annemasse situé à 7km et 10min de Thônex, inutile donc de préciser qu'il est beaucoup plus accessible que Cointrin pour bon nombre d'habitants du secteur d'Arve-et-Lac.

On n'y trouve pas de vols à destination de Londres, Tokyo ou Phuket, mais par contre une plateforme aéroportuaire dynamique où se côtoient un aéroclub qui propose entre autres une formation au pilotage, un exploitant d'hélicoptères, de nombreux propriétaires d'avions de tourisme et des hangars abritant des avions d'affaires. En effet, l'aérodrome est ouvert à l'aviation civile et dispose d'une piste en dur balisée, permettant d'accueillir des bimoteurs à turbine et des biréacteurs légers d'affaires.

Johnny Halliday y atterrit parfois lorsqu'il se rend dans notre région. Autre type d'utilisateur, les patrons de PMI de Haute Savoie et de la Vallée de l'Arve en particulier ont bien compris l'intérêt que présente l'aérodrome pour leurs déplacements professionnels, pilotant souvent eux-mêmes leur avion. Aujourd'hui, l'aviation d'affaires est un mode de transport rapide, efficace et combien plus confortable et agréable que l'aviation civile commerciale.

La traversée du lac et l'autoroute de contournement "est" (Vésenaz-Etrembières) mettront un jour le petit bijou qu'est l'aérodrome d'Annemasse à moins de 20 minutes d'ensemble de la rive gauche. Parions qu'au fil des ans, de plus en plus d'industriels et hommes d'affaires suisses seront également conquis.

Une piste de 1300m de long et 30m de large,
pouvant accueillir des avions de 20 tonnes

v. aussi Faisons Genève,
Johnny sur Travserser la Rade

08:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/02/2010

Un "Neinsager" qui dit oui

Lors d'une soirée tenue récemment à la Salle des fêtes de Thônex, j'ai été pris à partie par un jeune militant d'un groupe politique à tendance "centriste", pas encore Conseiller municipal bien que sans doute candidat en 2011. Fièrement vêtu de son T-shirt orange et faisant allusion au projet avorté de Mairie de Thônex (également connu sous le nom de "Palais municipal", voir le blog du même nom), il m'a dit en substance: "vous, les trucs-machins-choses" (mon groupe politique), "vous dites toujours non, vous ne voulez jamais rien à Thônex…etc." Au fond, il ne faisait que répéter le mantra qu'il avait dû entendre au sein de son groupe. J'espère qu'il me lit car dans ces lignes, je ne fais que confirmer ce que je lui ai rétorqué:

Lire la suite

08:18 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

28/01/2010

Un Thônésien à Davos !

Je ne sais pas si je serai le seul habitant de Thônex à me rendre à Davos, mais le seul parmi les élus de ma commune, très certainement. Ami inconditionnel et avoué du grand capital et de la mondialisation (ceci pour mes amis "anticapitalistes", j'espère qu'ils me lisent) , j'ai donc eu le privilège d'être invité à participer à certaines rencontres. J'y vais bien sûr, comme il se doit, avec ma boîte de Havanes et mon chapeau haut-de-forme, sans lesquels l'accès est strictement interdit. Or malgré cela, je ne réussirai peut-être pas à convaincre INFOSYS, WIPRO ou COGNIZANT d'installer leurs sièges mondiaux entre Foron et Seymaz, mais j'aurai par contre sûrement ici et là quelques occasions de placer dans la conversation que ma commune se trouve à l'entrée de la Suisse sur l'axe Paris-Milan, qu'elle est directement reliée au réseau autoroutier (et bientôt ferroviaire) européen et qu'elle accueillerait volontiers ces prochaines années des entreprises de services avancés ou de technologie de pointe. Quelques Conseillers municipaux et groupes politiques thônésiens ont compris l'intérêt que peut représenter, pour une commune telle que la nôtre, la présence d'activités à forte valeur ajoutée. Attirer ces activités passe par la définition d'une stratégie proactive et sa mise en œuvre, le tout avec vision, cohérence et détermination. Nous n'avons pour le moment pas encore reçu le soutien pourtant espéré de nos collègues du Conseil municipal - notamment de la part de nos cousins les plus proches - et nous nous trouvons donc malheureusement encore minoritaires mais, nous y travaillons et…nous sommes tenaces!

( v. aussi http://www.apexserv.com/asingh/economie.php )

07:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/01/2010

Thônex et la grande reculade du GIEC

L'avis selon lequel l'Himalaya pourrait perdre ses glaciers d'ici 2035 - glaciers qui alimentent les rivières d'Asie du Sud - est dramatique et apocalyptique. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), siégeant à Genève, avait en effet émis cet avis en 2007, avis véhiculé et répété par de nombreux commentateurs y compris certaines publications des plus sérieuses telles que l'hebdomadaire "The Economist". Or en réalité, il n'en est rien, ce qui constitue une très bonne nouvelle pour les agriculteurs du sous-continent indien ainsi qu'un très mauvais point pour le GIEC. Quel rapport avec Thônex? J'y viens.

Lire la suite

08:20 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/01/2010

La psychologie des arnaques nigérianes

Ça existe depuis plus de 30 ans et c'est vrai qu'au début, lorsque c'était encore tout nouveau, beaucoup de personnes que l'on croyait pourtant intelligentes sont tombées dans le panneau, victimes de leur naïveté et de leur cupidité. On commence par vous envoyer une lettre en se réclamant proche du ministre du pétrole d'un pays africain, déchu lors d'un coup d'état, mais disposant toutefois de 100 millions de dollars non déclarés et cherchant l'aide d'un "consultant" pour les recycler, moyennant des honoraires de 7% de la somme.

Lire la suite

08:44 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

11/01/2010

Les PACA: vous n'avez pas oublié quelque chose?

En consultant la carte des multiples "Périmètres d'Aménagement Coordonné d'Agglomération (PACA)" de la région franco-valdo genevoise (ci-dessous), n'êtes vous pas frappés par quelque chose? Comme l'aurait dit l'inspecteur Colombo s'il avait dû interroger les services d'urbanisme responsables de la conception de ces projets d'aménagement, " j'ai juste encore une toute petite question qui me turlupine, un tout dernier petit détail, probablement sans aucune importance: pourquoi vous y n'avez pas mis la traversée du lac et l'autoroute de contournement "est"? On imagine le sourire crispé du coupable, déstabilisé, dont on sait qu'il sera prochainement démasqué et dont cette question représente le début de la descente aux enfers.

Lire la suite

08:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

06/01/2010

Mairie de Thônex - Victoire du bon sens

"Pas de référendum à Thônex. Mardi soir, le Conseil muncipal de Thônex a annulé le crédit de 20 millions pour une nouvelle mairie. Le Conseil municipal l'avait voté fin septembre. Ainsi, le référendum lancé avec succès par l’UDC et divers droites est devenu sans objet. Un nouveau projet décentralisé, moins coûteux, va être étudié. TdG | Dominique von Burg | 23.12.2009 "

Mon collègue blogueur Charly Schwarz l'écrit ce jour: "Chaque citoyen peut prendre en main librement sa participation à la vie publique." Comme il a raison!

En effet le 22 décembre 2009, le Conseil municipal de Thônex a voté, à une très large majorité, un projet de délibération annulant la délibération du 29 septembre 2009 octroyant une somme de CHF 20,256 millions pour la "réorganisation (sic) des bâtiments de la mairie", autrement dit le projet de "Palais municipal", l'objet d'un blog du même nom. Une alternative nettement moins coûteuse avait en effet été "découverte" peu de temps après la confirmation, par le service des votations, du succès de la récolte de signatures pour un référendum communal contre la décision du 29 septembre. L'alternative n'étant pas inintéressante, ne nous acharnons pas sur les raisons possibles de l'apparition à point nommé de ce projet, mais évaluons-en plutôt les mérites en toute objectivité: ce qui veut dire sans précipitation, en examinant aussi d'autres alternatives, en mesurant l'impact financier d'une telle réalisation - car dix ou douze millions reste tout de même une somme importante - et en nous donnant tout le temps nécessaire pour convaincre le Conseil municipal, sinon à l'unanimité car il restera toujours quelques opposants irréductibles, mais au moins à une écrasante majorité, les quelques adeptes de l'esprit critique et du doute cartésien compris.

 

(v. aussi http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... )

08:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/12/2009

Les cigales, les fourmis et le Père Noël

Les élus de Thônex comprennent des cigales, des fourmis et des variétés capables de se transformer à leur gré de l'une à l'autre, de même que des espèces hybrides entre les deux. Figurent également, parmi la faune représentée autour de la table de la Salle du Conseil municipal, quelques lièvres et tortues voire même, ici ou là, une grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. Les cigales attendent le Père Noël, les fourmis quant à elles n'y croient pas trop… Ce sera tout pour cette année. Bonnes fêtes à tous.

13:20 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/12/2009

Thônex gagne

Certains se souviennent de la campagne "Genève gagne" lancée en 1993 par Ivan Pictet et la Chambre de Commerce au plus profond de la crise d'alors: c'était un slogan qui visait avant tout à redonner confiance aux Genevois et nous faire sortir de la morosité par la méthode Coué bien que, pour être juste, il s'agissait aussi d'une campagne comprenant toute une série d'initiatives et de conférences sur le thème du développement de Genève. Quelques crises plus tard, on pourrait appliquer ce slogan à Thônex. Tout comme sans doute d'autres collectivités, notre commune subit de plein fouet les effets de la crise, notamment sur nos recettes fiscales et notre équilibre financier. Mais heureusement, tout n'est pas noir: les Genevois ont voté en faveur du CEVA; le dossier de la traversée du lac, longtemps au fond du tiroir, revient à l'ordre du jour; notre commune peut s'enorgueillir d'avoir, parmi ses habitants, une Conseillère d'Etat et quatre députés au Grand Conseil, donc d'être fort bien représentée au niveau cantonal; Pascal Uehlinger, candidat à la succession d'Isabel Rochat au Conseil administratif, incarne jeunesse et dynamisme; l'équipe de notre police municipale prend forme avec à sa tête un nouveau chef énergique et expérimenté; enfin, nos autorités ont su tenir compte du sentiment populaire et de l'état de nos finances pour redimensionner et différer certains grands projets d'investissement non absolument urgents. 2010 s'annonce donc plutôt sous de bons auspices pour une commune qui veut avancer!

 

 

08:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/12/2009

Vallard ou Etrembières? Zatte ize ze couesse-tchionne !

La traversée du lac et son complément obligatoire qu'est l'autoroute de contournement "est" fait partie des priorités de notre gouvernement cantonal pour cette législature: non pas que ces infrastructures seront réalisées en quatre ans - « 'faut pas rêver » - mais plutôt que les études et la communication entrent dans une phase plus soutenue. Nous devons tous - et notamment les habitants de la région d'Arve et Lac, ainsi que de Thônex tout particulièrement - nous en réjouir. Certaines grandes lignes semblent déjà déterminées: ce sera probablement un pont immergé en faible profondeur (cliquez ici) - juste ce qu'il faut pour le tirant d'eau des bateaux de la CGN - fait de caissons conçus pour intégrer le rail au moment opportun: c'est apparemment la solution la moins chère, à laquelle pourra en outre adhérer les partisants du rail raisonnables, qui acceptent la nécessité et l'inévitabilité de la mobilité individuelle et de la mixité des transports voulue par les genevois, ainsi que les habitants de Cologny et Collonge-Bellerive qui ne veulent pas « défigurer la rade » ou qui craignent le bruit du trafic en cas de pont. Le tracé semble aussi défini dans les grandes lignes: le Vengeron, la Pointe-à-la-Bise, la Palenterie et Mon-Idée.

Lire la suite

08:11 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

05/12/2009

Et maintenant on attaque…avec la traversée du lac !

Après les votes clairs des Genevois en faveur du CEVA et de la tranchée sous Vésenaz, il faut absolument profiter de cette bonne passe et de cette dynamique pour poursuivre sur cette lancée et construire les infrastructures dont la Genève du 21e siècle a besoin. Le quartier Praille-Acacias-Vernets (PAV), la zone industrielle de Colovrex et, bien entendu, la traversée du lac. Afin que ce projet ne fasse pas l'objet d'une nouvelle guerre des transports, prévoyons cette traversée pour la route bien sûr, mais aussi pour qu'elle puisse intégrer le rail au moment opportun. Ainsi, nous disposerions d'un moyen de communication par rail efficace, entre le secteur d'Arve-et-Lac et l'aéroport ou Colovrex, notamment. Le réseau ferroviaire régional, conçu actuellement comme un grand "U" serait complété, et la boucle bouclée. Comment financer ces infrastructures? En privilégiant les partenariats publics-privés, j'y reviendrai.

Dans le gouvernement sortant, nous avions un Conseiller d'Etat qui nous promettait la traversée du lac pour 2020 alors qu'un autre, également en charge du dossier, nous l'annonçait pour 2040…. Espérons plus de cohérence ainsi qu'une une réelle volonté politique commune de la part de la nouvelle équipe, de même qu'un effort d'information et de communication. Un tel projet doit avoir le soutien d'une très large majorité de la population. Pour la convaincre, il faut commercer dès maintenant.

(Rejoignez le groupe Facebook "Traversée du Lac". v. également les pages "économie" et "mobilité"de mon site Internet)

08:53 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook

29/11/2009

Thônex peut voir l'avenir avec optimisme

Avec un fort aux de participation, Thônex a dit oui au CEVA et oui à la tranchée couverte de Vésenaz. Le soutien apporté par les Thônésiens aux habitants de Vésenaz mérite tout particulièrement d'être relevé: il s'agit en effet du taux le plus élevé du canton parmi les grandes communes urbaines et périurbaines (Carouge, Lancy, Meyrin, Onex et Vernier). Il faut y voir un vote de sympathie envers ceux qui souffrent des mêmes problèmes que nous, de même que l'espoir que prochainement, on s'adressera aussi aux problèmes de circulation de Thônex. Un bon présage enfin pour progresser concrètement sur le projet de traversée du lac!

 

 

Thônex

Canton de Genève

Pourcentage de oui au CEVA

59,9%

61,2%

Pourcentage de oui à la tranchée couverte de Vésenaz

60,3%

54,2%

Taux de participation

60,1%

57,8%

17:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/11/2009

Le vote de dimanche est important pour Genève, et tout particulièrement pour Thônex !

Les habitants des communes suburbaines engorgées quotidiennement matin et soir par les voitures pendulaires ont l'occasion de voter pour deux objets directement liés à ce trafic. Beaucoup se sont déjà exprimés par correspondance ou Internet, mais les résultats seront probablement à tel point serrés que les derniers qui se rendront dimanche au local de vote pourraient faire pencher la balance dans un sens ou l'autre. Commune la plus peuplée du secteur d'Arve-et-Lac, Thônex est particulièrement concernée, et le vote des Thônésiens sera certainement analysé de près. Si nous voulons continuer d'argumenter avec conviction en faveur de la réalisation de la traversée du lac et l'autoroute de contournement de Vésenaz à Vallard ou Etrembières dans un avenir pas trop lointain, nous devons dire oui au CEVA. Il en va en effet de notre crédibilité: nous ne pouvons pas à la fois nous plaindre du trafic pendulaire et rejeter ce projet. De même, si nous espérons convaincre nos autorités de la nécessité de régler le problème du trafic de transit nord-sud en fluidifiant d'une manière ou d'une autre l'axe "route de Jussy - avenue de Thônex", nous ne pouvons tout de même pas refuser un tel projet à Vésenaz. Pour moi ce sera donc OUI au crédit complémentaire pour le CEVA et OUI au crédit complémentaire pour traversée de Vésenaz. J'espère que les Thônésiens seront très largement du même avis.

(v. aussi http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... et
http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... )

20:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/11/2009

Bagnolezilla, le monstre qui ne veut pas mourir

A défaut de pouvoir tuer le monstre, on a choisi de le piquer, le pousser, le pincer et le priver de dessert dans l'espoir que, de guerre lasse, il aurait l'obligeance de disparaître discrètement. Malheureusement, la tactique n'a pas eu l'effet souhaité: non seulement très exigeante en énergie et tension nerveuse, l'approche adoptée n'a fait qu'irriter Bagnolezilla qui est devenu particulièrement agressif. Il ne fait d'ailleurs pas mine de partir. N'aurait-il pas été infiniment préférable de lui réserver une aile abandonnée du château et de lui donner à boire et à manger, ainsi que plein de jouets? Les automobilistes qui circulent sur une grande boucle autoroutière ainsi que sur voies radiales rapides et fluides, disposant de parkings en suffisance et judicieusement places, ne cesseraient-ils pas d'envahir les rues du réseau secondaire et de quartier, axes qui pourtant devraient avant tout servir les habitants, les riverains, la mobilité douce…? Trop simple? Sans doute…mais ça fait du bien de le dire…

(v. aussi http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... )

20:33 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook