19/07/2016

La pénurie de logements…n'est pas forcément là où on le pense!

On apprend par la presse que deux initiatives de la gauche concernant le logement ont été déposées la semaine dernière. La première prévoit que 80% des logements en zone de développement soient destinés à la location et que 50% soient des logements d'utilité publique, subventionnés par l'Etat, autrement dit par vous et moi et tous ceux qui n'en bénéficions pas. En plus, ces logements devraient être réalisés par des coopératives ou des investisseurs sans but lucratif, tels que des fondations, afin de "sortir d'une logique spéculative"[1]. La deuxième initiative, complément et corolaire de la première, demande que, dans des situations de pénurie[2],  l'on ne puisse plus déclasser des terrains en zone ordinaire, mais uniquement en zone de développement.

Or on peut sérieusement douter que le 50% de la population, majoritairement constitué de la classe moyenne, mérite réellement un logement subventionné qui, d'une manière ou d'une autre, ne peut être que financé par l'autre 50%. Ensuite, la demande pour des appartements en PPE reste forte, une réalité qui est bien sûr totalement occultée par les initiants. Alors que les appartements en PPE[3] ne constituent actuellement que 11% des logements genevois, pas loin de la moitié des ménages semble désireuse d'être propriétaire, comme en témoigne le résultat de la votation du 5 juin dernier. C'est donc plus et non moins de logements en PPE qu'il faut construire pour répondre à la demande. Les conditions de crédit sont en outre particulièrement favorables: libérons enfin la PPE de son carcan et surtout n'y ajoutons pas de contraintes supplémentaires telles que celles prévues par ces initiatives.

Bien sûr, le moment venu, il faudra balayer ces initiatives. Mais il faudra aussi que le contre-projet du Conseil d'Etat tienne compte sérieusement de cette demande latente mais non moins réelle, émanant d'une majorité silencieuse et non vociférante, pour du logement en copropriété.

******

C'est vrai, mon post ne concerne pas Erdogan, les musulmans, le Brexit ou le terrorisme, alors tout particulièrement merci de m'avoir lu jusqu'au bout. Bon été à vous tous.

______________________________

[1] Par contre la logique économique du retour sur investissement semble échapper aux initiants.

[2] Il y a pénurie lorsque le taux de vacance est inférieur à 2%; nous en sommes très en dessous.

[3] Voir  http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a...

17:31 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Les professionnels de l'immobilier: tous des pourris !

Écrit par : Chat_touilleur | 21/07/2016

Monsieur Singh,

- « cette demande latente mais non moins réelle, émanant d'une majorité silencieuse et non vociférante, pour du logement en copropriété. »

Une "majorité silencieuse" ... de quoi ?

D'électeurs ? De propriétaires ? De résidents qui ne sont pas dans l'urgence de disposer dans un logement ?

Écrit par : Chuck Jones | 30/08/2016

@Chuck Jones: merci de me lire; pour être précis, je vous réponds "d'individus, de couples ou de familles en quête d'un logement". Excellente journée.

Écrit par : Ashwani Singh | 30/08/2016

Les commentaires sont fermés.