05/11/2015

A Thônex: consensus ficelé - bouchons assurés ?

Je ne l'espère pas. En effet, je ne rejette pas d'emblée ce consensus qui est le fruit d'un énorme travail, mais par contre insisterai pour qu'il soit appliqué avec souplesse afin de tenir compte des spécificités locales.

Le centre urbain de Thônex et de la commune voisine de Chêne-Bourg a été classé par cette "sous-commission" en "Zone II", dans laquelle il s'agira donc d'accorder la priorité aux transports publics et à la mobilité douce. Sur le principe, pas de problème. C'est d'ailleurs déjà largement le cas pour les aménagements soit existants, soit décidés pour une réalisation prochaine.
Une sous-commission de la commission "transports" du Grand conseil élabore un projet de loi  visant à mettre fin à la guerre des transports et à offrir une alternative "consensuelle" à l'initiative des Verts voulant accorder la priorité absolue aux transports publics dans tout le canton.

 Il est toutefois primordial de préserver un axe fluide!

Or une des spécificités du cœur de l'agglomération Thônex/Chêne-Bourg est qu'il est traversé du nord au sud par l'axe Jussy - Sierne - Vessy - Carouge, sur lequel passe le trafic de transit "tangentiel" sur la partie "est" du canton, tout un trafic qui ne se rend donc pas au centre-ville. Cet axe, constitué sur les communes chênoises de la route de Jussy, de l'avenue François-Jacquier et de l'avenue de Thônex, figure au Plan directeur du réseau routier en tant que réseau primaire. Il est important d'assurer qu'il soit le plus fluide possible afin d'éviter que ne s'aggrave encore plus le trafic de transit qui percole à travers les rues secondaires et de quartier, ces dernières devant évidemment être "rendues" à la population, au trafic de proximité et à la mobilité douce, ce qui n'est possible que si le trafic de transit est canalisé sur un axe prioritaire rendu fluide1 par un ensemble cohérent de mesures comprenant les panneaux de signalisation, le marquage au sol et le règlage correctement calibré des feux dits "intelligents" qui remplacent de plus en plus les giratoires - ce qui est apparemment dans l'air du temps.

 

zone2thonex.jpg

En rouge: routes du réseau primaire
En bleu: routes du réserau secondaire
En ocre: la zone II

La commune de Lancy est traversée par la grande ceinture sur laquelle l'on maintiendra probablement une certaine fluidité, par exemple sur la route du Pont Butin. Je suppose, du moins je l'espère, qu'il en sera de même pour le viaduc de l'Ecu où la fluiditié ne sera pas remise en question. Par contre les zones II sur les autres communes ne semblent pas être traversées par des pénétrantes ou des routes du réseau primaire à fort trafic de transit. Thônex/Chêne-Bourg serait donc un cas particulier, pour lequel l'axe de transit nord-sud doit être considéré au même titre que la grande ceinture.

Il s'agira, dans l'éventuelle loi découlant de ce consensus, ainsi que dans son application, d'en tenir compte.


 1 La grande pénétrante qu'est la route Blanche/route de Malagnou traverse également la commune de Thônex mais se trouve en tranchée ouverte enjambée par des ponts, et n'interfère que peu avec le trafic local.

11:38 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Salut Ashwani,

J'espère que ce qui suit te rassurera.

Extrait du PL voté:

Art. 7, al 4:
_____________

En zone II :
a) le trafic de transit est fortement restreint;
b) des axes routiers structurants sont aménagés de façon à garantir la fluidité du transport individuel motorisé;

Il me semble aller de soi que cet axe, déjà classé en réseau primaire tombe sous la définition de la lettre (b). Le reste du quartier, où tu crains une percolation, est quant à lui protégé par la lettre (a). Le projet de loi répond donc à ce que tu demandes...

Écrit par : Daniel Zaugg | 05/11/2015

Merci, cher Daniel, pour ta promptitude à commenter. Tes précisions sont en effet rassurantes et je saurai les rappeler à mes interlocuteurs lorsque cela s'avérera nécessaire. Je remercie donc au passage également la sous-commission qui a voulu préserver la fluidité des axes routiers structurants. Il s'agira toutefois de voir comment ce sera appliqué, car c'est souvent là que diable se cache dans les détails...Bien à toi.

Écrit par : Ashwani Singh | 05/11/2015

L'application est évidemment du ressort de l'exécutif. En tant que députés, tout ce que nous pouvons faire c'est écrire de bonnes lois...

En revanche je puis t'assurer que la collaboration avec le département a été totale et que celui-ci entend bien appliquer le texte dans l'esprit ou il a été voté. La période Cramer-Kunzler ou les CE responsable de la mobilité tentaient de tordre les textes (et les députés) pour leur faire dire ce qu'ils voulaient entendre est à mon avis derrière nous...

Écrit par : Daniel Zaugg | 05/11/2015

Ben voilà des bonnes nouvelles !

Écrit par : PIerre Jenni | 06/11/2015

Cela fait depuis de nombreuses années que la hiérarchie du réseau routier n'est pas respectée dans le centre urbain des Trois-Chêne, peu importe que cela soit par oubli, par intertie ou à dessin. Monsieur Jenni doit en savoir quelque chose. En effet la signalisation, le marquage au sol, la durée des feux, le nombre relatif de présélections aux principaux carrefours et leur longeur, tout cela a pour conséquence que le trafic de transit, qui normalement devrait être concentré sur le réseau primaire (avenue de Thônex/François-Jacquier/route de Jussy) continue de passer en grande partie par les rues du réseau secondaire (rue de Genève, avenues Adrien-Jeandin et Tonchet). Il me faut donc faire un énorme effort pour croire qu'avec les nouveaux aménagements qui accompageront les Communaux d'Ambilly, on va soudainement faire "tout juste"... alors qu'on a fait - et laissé faire - "tout faux" depuis fort longtemps...Ajoutons à cela la classification en Zone II et ce sera la gabegie totale à moins que cet axe nord-sud soit expressément reconnu et traité comme axe principal au même titre que la grande ceinture et les grandes pénértantes, bien qu'il ne soit ni l'un ni l'autre: un cas particulier unique qui mériterait d'ête cité dans le projet de loi !

Écrit par : Ashwani Singh | 07/11/2015

Les commentaires sont fermés.