31/03/2015

La saga du tram 16

Au début des années 90, les habitants des Trois-Chêne apprenaient la bonne nouvelle selon laquelle ils pourraient rejoindre Cornavin sans transbordement grâce à une nouvelle ligne de tram. La mise en service a ensuite été retardée par des travaux importants et imprévus (plusieurs dizaines de millions de francs) au quai de la Poste, concernant notamment des problèmes de collecteurs d’égout. Mais en 1998, la ligne portant fièrement le numéro 16 était enfin inaugurée, de Moïllesulaz jusqu’à Cornavin d’abord puis, dès 2007, jusqu’aux Avanchets et enfin, dès 2009, jusqu’à Meyrin.

tram16_2.JPG

 


Nostaligie: Tram 16 à Cornavin, destination Moilllesulaz

Il a fallu déchanter moins de deux ans plus tard : en 2011, suite à un important remaniement du réseau TPG sous prétexte de « simplification », la ligne 16 a été purement et simplement supprimée. On peut sérieusement se poser des questions quant aux capacités des responsables de la planification du réseau TPG en matière de cohérence et de vision à long terme, et tant pis pour les dizaines de millions qui venaient d’être dépensés pour les 200 mètres de voies entre Bel-Air-Cité et le Pont de la Coulouvrenière, désormais inutiles : de l’argent jeté par la fenêtre.

RéSEAU züRICH.png 

Ci-dessus, le réseau zurichois, avec plusieurs lignes de tram partageant les mêmes voies sur des tracés plus ou moins longs: ça marche, mais c'est apparemment trop compliqué pour Genève...

C’est dans ce contexte qu’une motion demandant le rétablissement de la ligne 16 a été déposée début 2012 au Conseil municipal de Chêne-Bourg, de Chêne-Bougeries et de Thônex par le groupe PLR. Alors que la motion a été adoptée à l’unanimité dans les deux premières communes, ce ne fut malheureusement pas le cas à Thônex. A la stupéfaction générale, la motion déposée par deux Conseillers municipaux PLR dont le soussigné1 n’a pas été votée par les groupes « Socialistes » et « Vivre à Thônex - Les Verts », pourtant les chantres autoproclamés des transports en commun. La motion a tout de même été adoptée par une majorité du Conseil municipal de Thônex le 20 mars 2012, mais l’absence d’unanimité en a certainement affaibli l’impact et peut, du moins en partie, expliquer pourquoi elle est restée sans suite.

On croyait l’affaire malheureusement définitivement enterrée, mais c’était sans compter avec un récent soubresaut : en effet ces derniers mois, le groupe PDC de Thônex a recueilli plus de 2000 signatures dont la mienne auprès de la population pour une pétition demandant ce que demandait déjà la motion PLR de 2012, à savoir le rétablissement de la ligne 16, pétition qui a été déposée à la Chancellerie la semaine dernière. Cette 2e initiative sera-t-elle mieux entendue ? M. Barthassat nous réserve sa réponse pour « après les élections» (TDG du 26 mars 2015). Suspense difficilement supportable, mais patientions encore quelques semaines !


1 Pour le texte complet de la motion, cliquez ici

09:28 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

pour une remise en fonction du tram 16

Écrit par : Briner Aleonora | 31/03/2015

Oui Aleonora, d'accord avec toi. Maintenant on ne sait pas si M.Bathassat ne veut pas nous annoncer le "non" qui serait déjà décidé pour ne pas porter préjudice à ses collègues PDC thônésiens, ou au contraire pour ne pas nous annoncer le "oui" qui serait déjà décidé pour ne pas favoriser ces mêmes collègues (ce qui au demeurant l'honorerait) ou s'il y a d'autres raisons encore pour nous faire languir...!

Écrit par : Ashwani Singh | 31/03/2015

J'ai envie de mettre l'image du plan du métro de Moscou, rien que pour montrer comme c'est simple sur une ville qui fait quand même une superficie, disons pas loin de la taille de Genève jusqu'à Lausanne inclus.

http://media.paperblog.fr/i/607/6075522/nouveaux-plans-metro-moscou-L-H8ps_5.png

Notre ville est magnifique, il est vraiment dommage qu'il n'y ait pas eu un ingénieur audacieux, autrefois, qui aurait élaboré, proposé et fait accepter un système de transports publics souterrains voire aériens, comme au Japon.

Tant pis. Nous resterons avec nos bus poussifs et polluants - d'ailleurs à quoi servent les horaires placardés sur les panneaux TPG ? A rien : le bus prévu à 12:12 passe à 12:11 et file comme un lavement sans même attendre 12:12 (horaire constaté sur le distributeur). Celui de 12:25 arrive péniblement à 12:30. Et celui de 12:38 passe à 12:36, et file avant même 12:37.

Franchement, les tépégés sont une calamité. Bon, le tram, ça va, les gentils musiciens sont sympas, faut juste pas emprunter les lignes entre Moillesullaz et carouge aux heures de pointe, surtout le retour, au soir, parce que c'est pénible question body odor.

Ah, et aussi, quelques chauffeurs "oublient" de s'arrêter, et ne s'excusent même pas. C'est pourtant pas difficile de respecter les arrêts TPG, ils sont clairement indiqués. Eh bien non, on a du se taper 200 mètres à pied en arrière - avec les cabas - parce que le zoziau shadok au volant avait zappé un arrêt.

Écrit par : Keren Dispa | 31/03/2015

Cher Ashwani,

il y a peut-être une 3e possibilité pour l'absence de réponse actuelle à cette pétition de la part de Luc Barthassat : ses services étudient une solution pour l'échéance de l'arrivée du CEVA mais n'ont pas encore finalisé les études...
Je mets mon "petit doigt" sur l'enquête...

Le PDC et moi-même tiendront au courant la population du suivi du dossier lorsque nous aurons été auditionné par les Députés.

Bien amicalement

Écrit par : Philippe Calame | 01/04/2015

Cher Philippe, pour moi,"après les élections", c'est fin avril ou début mai. Alors attendons encore quelques semaines...

Écrit par : Ashwani Singh | 01/04/2015

Les commentaires sont fermés.