30/01/2015

Combien sont-ils payés...

 …par rapport à leurs collègues de Lausanne, de Berne, de Bâle et de Zürich ? Je parle bien sûr des salariés de la fonction publique et assimilés, qu’ils soient par exemple enseignants, conducteurs des transports publics ou encore policiers. Il est beaucoup question ces temps à la fois de grèves et du budget de fonctionnement de l’Etat, ce dernier étant, comme on le sait, constitué en grande part de masse salariale. Alors les salaires (et avantages sociaux, primes, etc.) payés à Genève sont-ils plus ou moins en ligne avec ceux payés dans des villes et cantons comparables, ou sont-ils disproportionnellement élevés ? Dans un cas comme dans l’autre, il serait utile que cela fasse enfin l’objet d’une information objective et transparente. Après, on choisira ou non de stigmatiser les fonctionnaires et critiquer ceux qui font grève, mais avec, à la clé, des chiffres concernant leur traitement. Ce sujet n'a pas à être tabou mais fait partie d'un débat démocratique, citoyen et nécessaire. J’invite tous les lecteurs qui disposent de données ou qui savent où les trouver de partager leurs sources et de contribuer au débat.

08:45 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

14/01/2015

Traversée du lac et pavé dans la mare "Weibel": une variante sérieuse ?

La récolte de signatures pour l’initiative cantonale populaire "Oui à la grande traversée du lac" a abouti et nous serons appelés à voter sur le sujet, probablement d’ici une année. L’initiative inscrirait la traversée du lac dans la constitution genevoise, envisagerait la possibilité d’un cofinancement par un partenariat public privé (PPP) et demanderait au Conseil d’Etat de prévoir différentes mesures d’accompagnement pour favoriser les transports publics, la mobilité douce et l’aménagement d’espaces verts1. Les initiants souhaitent ainsi apporter leur soutien au Conseil d’Etat dans ses négociations avec Berne, et notamment avec l’Office fédéral des routes (OFROU), dans l’espoir d’une réalisation à l’horizon 2030. L’initiative ne précise pas de tracé, mais son soutien au projet décrit dans le rapport de 20112 du Conseil d’Etat et du Grand Conseil, qui n’est pour le moment pas remis en question et qui reste toujours la référence de base, paraît plus qu’implicite. Ce projet prévoit une traversée du lac entre le Vengeron et la Pointe-à-la-bise par un tunnel ou un pont, puis un contournement autoroutier "est" passant en gros par Meinier et Puplinge pour rejoindre la douane de Thônex-Vallard par une succession de tunnels et de tranchées ouvertes ou couvertes. Il n’est pas question, dans le projet officiel, d’intégrer le rail; d’ailleurs le tracé retenu n’y serait d'aucun intérêt.

Lire la suite

08:30 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook