11/08/2012

SIG et électricité nucléaire (suite)

SIG nous asssure que l'électricité qu'il distribue est zéro pourcent nucléaire, information confirmée par un auditeur indépendant. Fort bien. Or la démarche me paraît mériter un examen sérieux et je compte bien aller au fond des choses: m'informer sur la méthodologie adoptée, sur l'identité des  auditeurs et sur la nature précise du mandat qui leur est confié1. En attendant d'être confirmé, le scénario serait le suivant: SIG achète de l'électricité par exemple à EDF. Cette dernière produisant environ 25% de son électricité par des procédés non-nucléaires (hydroélectriques et fossiles, le reste étant de la gnognotte), elle peut donc en toute honnêteté affirmer que la part (minime) de sa production vendue à SIG est inférieure à la part non-nucléaire (on peut ensuite supposer qu'EDF donne les mêmes assurances aux autres clients qui les demanderaient et espérer qu'un organisme neutre et indépendant vérifie qu'effectivement le total de 25% n'est pas dépassé). Mais voilà, c'est un peu comme si l'on achète un grand paquet de poudre à lessive de sa marque préférée lors d'actions avec "20% gratuits!" et qu'arrivé à la caisse, l'on demande à n'emporter que les dits 20%. C'est une démarche de comptable ou de statisticien qui serait capable, par exemple, de vous "certifier" que, si vous ne buvez que la moitié du verre d'un mélange eau-vin à parts égales, vous n'aurez pas touché au vin. Bref un sophisme ou réponse de jésuite. Le grand public, quant à lui, comprend qu'il y a "garantie" de zéro nucléaire dans le mix de production électrique distribuée par SIG, ce qui serait faux. Il ne s'agit pas ici d'être pour ou contre le nucléaire - je suis pour ma part probablement moins "contre" que beaucoup -, mais bien de faire preuve d'honnêteté et de transparence dans la communication par un service public, et de ne pas jouer sur les mots.

Pour le post et les commentaires précédents sur le sujet, v. http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a...


1Dès mon retour à Genève dans deux semaines: je publierai ensuite un rectificatif s'il y a lieu de le faire.

10:59 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

SIG achete son energie avec des contrats de producteurs
Si elle en achetait à EDF, EDF devrait lui vendre sa part "labellisé" hydraulique par exemple. Elle ne peut pas la vendre deux fois (sauf si elle est associée avec un organisme de labellisation malhonnete). Quand a EDF, pour vendre plus chère son "non-nucléaire" que son nucléaire, elle n'a que la solution de labelliser sa production.
Lorsque SIG était partenaire-propriétaire d'un entreprise qui produisait de l'hydrolique et du nucléaire, elle recevait des deux mais devait revendre sa part de nucléaire (pas chère) et racheter l'equivalent d'energie en non-nucléaire (plus chère).

Écrit par : droopy3 | 12/08/2012

C'est de plus en plus beau! SIG achèterait donc plus cher encore une énergie électrique simplement parce qu'elle est "labélisée" hydraulique ou non-nucléaire par une méthode qu'on ne peut que qualifier de complaisante, s'appuyant sur un artifice comptable, ceci afin de satisfaire l'exigence légale de non-nucléaire à Genève alors qu'au fond, dans l'exemple d'EDF, cette énergie n'est ni plus ni moins nucléaire que l'ensemble de la production, donc nucléaire à raison d'environ 75%, car bien sûr toute la production rentre et sort du même pot.

Écrit par : Ashwani Singh | 13/08/2012

C'est de plus en plus beau! SIG achèterait donc plus cher encore une énergie électrique simplement parce qu'elle est "labélisée" hydraulique ou non-nucléaire OUI

par une méthode qu'on ne peut que qualifier de complaisante NON

s'appuyant sur un artifice comptable, ceci afin de satisfaire l'exigence légale de non-nucléaire à Genève NON, et de plus rien a voir avec la loi votée il y a bien des années

alors qu'au fond, dans l'exemple d'EDF, cette énergie n'est ni plus ni moins nucléaire que l'ensemble de la production, donc nucléaire à raison d'environ 75%, car bien sûr toute la production rentre et sort du même pot DE MEME QUE DES BILLETS de banque volés peuvent se retrouver dans votre porte-monnaie même si vous les avez gagnés par votre travail

Vous souhaitiez vous renseigner avec de répondre, y compris sur l'origine de la production achetée c'est un bon choix !!!

Écrit par : droopy3 | 13/08/2012

droopy3: je ne fais qu'un scénario qui me paraît être de plus en plus crédible et avoir une cohérence interne avant de pouvoir le cas échéant le valider, le nuancer ou le démentir après m'en être informé directement auprès de SIG, ce que je me suis engagé à faire et je le réitère. En ce qui concerne l'approche que je qualifie de complaisante, loin de moi l'idée qu'elle ait été conçue par SIG pour "prouver" que son énergie est zéro nucléaire, mais je continue d'être d'avis que de telles méthodes, bien que pour moi hautement discutables, viennent à point nommé pour justifier une communication dans ce sens. Je me demande ensuite pourquoi, s'il n'y a véritablement aucun règlement ou loi l'obligeant à se passer de nucléaire, SIG s'évertue-t-il à nous démontrer qu'il le fait? Une initiative propre, sincère et bien-pensante? Peut-être. Une directive du Conseil d'Etat politiquement motivée? Peut-être. Une action politiquement correcte? Certainement. Cela dit, merci de me lire et merci pour vos informations.

Écrit par : Ashwani Singh | 14/08/2012

savez-vous si sig achète une partie de la production non labellisée d'EdF ? (perso, j'avoue ne pas le savoir).
je sais que certaines grosses entreprises basent leur pub sur l'origine "developpement durable" de leurs fournitures (energie électrique comprise)
je suivrai votre recherche de la vérité
bonnes vacances

Écrit par : droopy3 | 14/08/2012

Les commentaires sont fermés.