19/04/2012

Energie électrique: que veut-on?

En réalité, on ne sait pas. A lire le dernier sondage en ligne auprès des lecteurs de Tdg.ch concernant l'opportunité de construire cinq ou six "nouvelles" centrales à gaz en Suisse (comme s'il y en avait des existantes…), il y a nettement plus de "non" que de "oui".


à g.: état du sondage le 19 avril 2012 à 11h30



Par ailleurs, on ne veut pas non plus de:

  • gaz de schiste;
  • géothermie profonde;
  • centrales nucléaires;
  • parcs éoliens;
  • parcs solaires;
  • barrages hydroélectriques.


Parc solaire en Allemagne


Voici à quoi ressemble un "vrai" parc éolien:
inimaginable en Suisse!


Or même si d'importantes économies sont encore probablement possibles pour les combustibles et si la consommation de carburants restera tempérée par le prix de l'essence, le besoin en énergie électrique continuera longtemps d'augmenter en Suisse et, à défaut de pouvoir la produire par manque de vision, d'ambition et de courage politique, il faudra bien l'importer: bref polluons, mais ailleurs que chez nous. Prétendre autre chose, c'est du blabla, du pipeau, des billevesées, de la naïveté, de l'ignorance, de la myopie ou enfin pire, des mensonges.

 

 

11:53 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Après un excellent reportage sur Arte et surtout avoir bien écouté un responsable d'une usine électrique en Allemagne affirmer,et dire que nous sommes responsables en grande partie du réchauffement climatique,il parlait pour la région du Brandebourg concluant par une phrase* sublime*,le lignite est le plus grand fossoyeur de nos campagnes.Si de plus en plus de citoyens suisses refusent de payer des taxes comme pour le CO2 par exemple,c'est peut-être aussi grâce à ces émissions qui sont aussi diffusées sur Planète .On sait notre pays généreux mais faut pas exagérer non plus!

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2012

@lovsmeralda: oui, nous importons de l'électricité fossile et nucléaire des pays voisins et deviendrons probablement de plus en plus dépendants d'une électricité qui pollue ailleurs, par exemple, bien que ce soit un cas extrême, celle produite à partir de lignite en Allemagne ou en Pologne. Par contre je ne vous suis pas concernant votre remarque sur la taxe CO2: elle sera de toute façon reflétée dans le prix de l'électicité fossile achetée à l'étranger ou produite en Suisse, car payée par les producteurs d'électricité et répercutée sur les consommateurs industriels ou particuliers. La loi suisse sur le CO2 est claire et il n'est pas question de "refuser de la payer". Je vous invite à vous renseigner sur la nouvelle loi sur le CO2 sur le site de l'OFEV http://www.bafu.admin.ch/klima/00493/06577/index.html?lang=fr

Écrit par : Ashwani Singh | 19/04/2012

@Ashwan Singh,sans voiture ne sortant pas et me refusant d'adhérer à un monde de faux en tous genres,je ne réclame pas le non paiement de taxes au C02,mais permettez moi tout de même de rire car le plus grand pollueur qui restera à jamais impuni n'est-ce pas le volcan ,quelqu'il soit? le plus grand distributeur de CO2 sous les ailes du grand architecte peut quand à lui sans jamais étre taxé continer d'arroser généreusement toute la planète sans être inquiété,raison de mon questionnement et vu mon âge à ne plus m'inquiéter que ce soit du CO2 ou de quoique ce soit d'autre la vie nous a vacciné très jeunes grâce aux épreuves qui aident à grandir ,la fuite en avant ne fut pas ce qui nous a été enseigné et si pire on a connu c'est que l'humain croyez bien même sans amour familial a de sérieuses ressources en lui-même mais en premier et non tirées de livres remplis de théories

Écrit par : lovsmeralda | 20/04/2012

Les commentaires sont fermés.