10/03/2011

Gaz à effet de serre: l'utile et l'inutile

En matière de lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de carbone à l'échelle mondiale, il y a des mesures utiles et d'autres qui ne servent strictement à rien si ce n'est donner bonne conscience à certains ou permettre à d'autres d'imposer leur vision d'une société champêtre, frugale, archaïque, angélique, hirsute et parfaitement fantaisiste, en exploitant précisément le sentiment de culpabilité de la majorité silencieuse. Parmi les mesures totalement inutiles, citons par exemple l'acharnement contre les 4x4, dont le "vrai" crime n'est pas leur contribution nanoscopique, picoscopique - ou peut-être même femtoscopique - aux émissions mondiales de carbone, mais le fait qu'ils symbolisent Verbier, Vandoeuvres et Vésenaz, le fameux "3V", souffre-douleur tant détesté par les anti-riches, mais bien sûr tout cela n'a rien à voir avec l'environnement.


coal_power_plant.jpg
En Inde: plus de 70% de l'électricité est produite par du charbon
Lorsque l'on sait que le charbon représente plus de 70% des sources d'électricité en Chine et en Inde et que l'Inde seule prévoit la construction de 25 nouvelles centrales thermiques à énergie fossile d'une puissance moyenne de 4000 MW, les projets "zéro carbone" que certains voudraient nous proposer à Genève ou même jusque dans la moindre de nos communes genevoises prennent l'allure de  risibles et ridicules "mesurettes" dont l'unique effet sera de compliquer la vie des gens et d'augmenter sensiblement et inutilement le coût de la vie.

 

Que pouvons-nous malgré tout faire d'utile au niveau Suisse?

  • Continuons à mieux isoler nos maisons et bâtiments, notamment en appliquant le standard MINERGIE (avec l'aide des fonds récoltés dans le cadre de la taxe sur le CO2).
  • L'essence deviendra d'elle-même de plus en plus chère sans que l'on y ajoute inutilement des taxes, vignettes ou autres restrictions: laissons dès lors les mécanismes du marché établir les dépenses que les ménages voudront bien continuer de consacrer à l'essence à et leur mobilité individuelle, sachant que les coûts du logement et de la nourriture, de même que les primes d'assurance-maladie, ne vont certainement pas diminuer (une certaine gauche-verte doit enfin décider si elle considère les Suisses comme riches ou non).
  • Investissons massivement dans les énergies renouvelables, les fameuses "CleanTech", et faisons confiance à la technique pour apporter des solutions aux défis environnementaux (avec l'aide des fonds récoltés dans le cadre de la taxe sur le CO2).
  • Faisons de notre savoir-faire technologique un élément important de notre compétitivité internationale et facilitons les transferts technologiques vers les pays en développement et surtout vers les grands pays émergents, où l'"effet de levier" est important et où des mesures de limitation des gaz à effet de serre s'avèreront réellement utiles.

    10:45 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

    Commentaires

    Si on compare un véhicule SUV, à un véhicule moins grand et donc moins massif de conception égale, on note que le SUV à les propriété négatives pour la société suivante :

    1. Il pollue plus (il faut plus d'énergie pour mouvoir une masse plus grande)
    2. Il prend plus de place, place déjà limitée en ville.
    3. Il est plus dangereux pour les tiers : en cas de choc, il faudra dissiper plus d'énergie dans l'obstacle ou l'autre véhicule impliqué dans l'accident.

    C'est bien pour toutes ces raisons qu'il faut banir ce genre de véhicule massif, qu'il dispose de quatre roues motrices ou pas.

    Écrit par : Dji | 11/03/2011

    1. Il n'émet que quand il roule et non quand il est au garage ou parqué; puis quand il roule, il paie largement sa part de taxes sur l'essence.
    2. D'ailleurs qui dit qu'il se rend nécesairement en ville?
    3. Les trams sont plus massifs encore et sont responsables de bien plus de chocs et d'accidents que les 4x4; d'ailleurs les trams sont propulsés à l'électricité, en partie nucléaire ou produite dans des centrales thermiques au charbon, importée de France ou d'Allemagne car nous n'avons plus le courage d'en construire en Suisse...or il n'est pas question de bannir les trams!

    Interdire...interdire...interdire!

    Alors interdisons les immeubles de plus de deux étages, les dépressifs pourraient être tentés de se jeter par la fenêtre pour se suicider; interdisons les couteaux de cuisine, trop dangereux dans les ménages où il y a des enfants, et même sans enfants, avec l'obligation de faire couper sa viande par un boucher certifié par un service cantonal, des inspecteurs ayant le droit de sonner à votre porte dimanche à midi pour vérifier que vous n'êtes pas en train par hasard de découper pas le rôti pour vos invités ! Bref, la liste est longue... Triste Genève.

    Écrit par : Chat_touilleur | 11/03/2011

    Permettez-moi de vous rappeler que la Suisse est un pays montagneux. Combien de personnes possèdent un chalet à la montagne (familial) et bien sachez que le 4X4 reste un véhicule très utile pour accéder aux routes de montagnes. Ces personnes devraient acheter une deuxième voiture pour rouler en ville? Désolée mais c'est la réalité de nos régions.

    Écrit par : rose des sables | 19/03/2011

    Les commentaires sont fermés.