04/07/2010

Activités à forte valeur ajoutée: Thônex les veut!

Quelles soient industrielles, artisanales ou de services, les activités économiques implantées dans une région se distinguent entre activités induites et activités motrices. Les activités induites sont celles qui dépendent principalement d'une demande locale et régionale, quand elle n'est pas tout simplement de proximité. Des exemples en sont le commerce de détail et les cafés et restaurants, ainsi que certains services tels que les salons de coiffure, les ongleries, les toilettages de chiens ou encore les garages et carrosseries.

centre_commercial2.jpg
Centre commercial de Thônex

Les activités motrices, quant à elles, servent une demande extérieure à la région et le plus souvent internationale. A l'échelle de Genève, il s'agit par exemple des industries chimique et horlogère, des banques privées, du commerce de gros, des sièges des entreprises multinationales et des cabinets de conseil ou études d'avocat opérant à l'échelle internationale.


Ces deux types d'activité se distinguent en outre par le fait que les activités induites s'installent naturellement d'elles-mêmes à proximité des centres de population qu'elles desservent, alors que les activités motrices privilégieront une implantation au centre-ville ou proche des moyens de communication que sont les réseaux autoroutiers, les chemins de fer ou les aéroports. La valeur ajoutée par salarié y est par ailleurs nettement plus importante, raison pour laquelle de nombreuses villes et régions se font concurrence pour les attirer par une politique de promotion économique active et en leur offrant différents avantages, y compris fiscaux.

Commune frontière, Thônex a l'avantage d'être située directement sur l'axe autoroutier qui relie Paris à Milan. Bientôt, il y aura en outre le CEVA, dont la gare de Chêne-Bourg sera toute proche. Nous disposons donc de quelques atouts. Toutefois, il faut également que les entreprises à forte valeur ajoutée que nous souhaitons voir s'implanter sur notre commune puissent disposer de terrains à bâtir ou de locaux adéquats. Pour cette raison, deux Conseillers municipaux Libéraux (dont votre serviteur) ont déposé un Projet de délibération (DM-09-02) concernant la création d'une nouvelle fondation de droit public sous le nom de "Fondation pour l'installation à Thônex d'entreprises, d'artisanat et de commerces" (FITEAC). Renvoyé en commission, le projet a notamment  pour mérite d'ouvrir le débat sur l'intérêt d'une politique proactive en matière économique afin de diversifier les sources des recettes fiscales et permettre la création d'emplois de qualité.

carandache.jpg

rolex.jpg

Caran d'Ache et Rolex: deux entreprises phares de Thônex

11:36 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Aaaah c'est vrai qu'c'est beau ces photos d'usines au soleil qui produisent des montres pour riches...

Beurk!

Sandro Minimo, l'homme sans montre (et qui a donc raté sa vie).

Écrit par : Sandro Minimo | 04/07/2010

Si les losers, les assistés et les autres subventionnés vivent fort bien à Genève et ont beaucoup de chance d'y être, c'est justement grâce aux multinationales, au tourisme, aux banques privées, aux industries exportatrices et aux entreprises de pointe, qui créent des emplois, forment des jeunes et font la prospérité de Genève.

Écrit par : Ashwani Singh | 04/07/2010

Hein?

Écrit par : Sandro Minimo | 04/07/2010

Les commentaires sont fermés.