09/06/2010

Traversée du lac: jusqu'à présent…c'est cohérent

Six mois se sont écoulés entre le discours de Saint-Pierre et le programme de législature du Conseil d'Etat, présenté le 7 juin 2010, jour de la Saint Claude. Six mois durant lesquels tout est possible en matière de reculades, d'esquives ou de dérobades savamment déguisées sous de belles phrases. Votre serviteur, véritable Don Quichote d'une cause espérons-le pour autant ni chimérique ni perdue, a évidemment passé les deux textes au peigne fin pour repérer d'éventuels signes de marche arrière.


Le programme présenté en page 26 sous le chiffre 06 "Mobilité", objectif 05 "Achever les études de la traversée du lac", prévoit l'aboutissement des études d'opportunité et de proposition de tracé pour la fin de cette législature, à savoir en 2013. Rien n'est dit concernant la réalisation de l'ouvrage, mais il est vrai que le gouvernement ne s'était pas non plus engagé à la fixer dans le temps. Cela me semble cohérent avec ce qui avait été dit en décembre dernier. A vous d'en juger.

n40850472082_6905.jpgCi-après, un extrait du discours de Saint-Pierre, prononcé par M. François Longchamp le 7 décembre 2009:

"Enfin, les études en vue d’une traversée autoroutière du lac devront être lancées par la Confédération. Si des éléments déterminants de sa réalisation et de son financement dépendent de Berne, un point essentiel se décide dans notre seule République: réunir un accord politique large et une adhésion populaire, à l’instar de ce qui vient d’être obtenu pour le CEVA. Nous réunirons cette adhésion autour d’une double vision: d’abord la nécessité d’une traversée du lac, mais aussi la volonté de réduire drastiquement le trafic pendulaire et de transit en ville. C’est à notre gouvernement que reviendra la mission de vous en convaincre, durant cette législature."

v. également http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a...

15:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.