24/03/2010

La traversée du lac et l'aménagement à Thônex

n40850472082_6905.jpgC'est vrai que depuis les élections de l'automne 2009 et le discours de Saint-Pierre en décembre, on n'avait guère entendu nos élus sur le sujet de la traversée du lac. Or dans une interview parue aujourd'hui dans la Tribune, Michèle Künzler affirme que la "traversée n’existera pas avant vingt-cinq ans". S'agit-il de la position officielle du Conseil d'Etat, de la volonté politique de Mme Künzler ou du simple avis personnel de cette dernière? Dans le gouvernement cantonal précédant, nous avions déjà deux ministres qui nous prédisaient la réalisation de la traversée du lac, l'un pour 2020, l'autre pour 2040. Nous espérions que le temps de cette incohérence, pour ne pas dire cacophonie, était révolu. Devons-nous déjà déchanter alors que cette nouvelle législature n'a que quelques mois? Certains députés nous disent sotto voce que PAV est mort, ce qui implique que Colovrex serait mort né. Vrai ou faux? Quelles sont les implications pour le projet de la traversée au lac et l'autoroute de contournement "est"? Cette dernière, pour autant qu'elle se réalise, débouchera-t-elle à Vallard ou à Etrembières?

La loi cantonale impose aux communes de rédiger un plan directeur, un travail lourd pour le personnel de mairie et réalisé à grands frais avec l'aide de mandataires spécialisés. Ce plan sert-il à quelque chose? Comment peut-on sérieusement planifier l'aménagement d'une commune telle que Thônex quand un projet aussi important et structurant que l'autoroute de contournement reste incertain, tant du point de vue de son tracé que de celui de l'horizon de sa réalisation, voire de sa non réalisation?

(v. aussi
http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... )

11:08 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

19/03/2010

Thônex vote pour l'ouverture

Dans deux jours, Thônex connaîtra le nom de son nouveau conseiller administratif, élu pour remplir le siège laissé vacant par Isabel Rochat. Trois candidats s'affrontent: un libéral bénéficiant du soutien des radicaux et du PDC, un indépendant soutenu par les socialistes et les verts, enfin un MCG. Le candidat de l'entente reste le grand favori, mais quel que soit le résultat du scrutin, on sait déjà que les deux tiers, les trois quarts, les quatre cinquièmes, voire même une proportion plus grande encore des Thônésiens voteront pour une société ouverte, harmonieuse et inclusive, qui rejette totalement toute incitation à la haine contre les Français et les frontaliers, de même que le racisme, la xénophobie et l'homophobie. Thônex compte 40% d'étrangers qui vivent en harmonie avec la population suisse: que cela continue longtemps ainsi et que Thônex reste pour toujours une commune optimiste et tournée vers l'avenir.

08:24 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

15/03/2010

Touche pas à mon immeuble!

La campagne électorale des candidats pour le siège laissé vacant par Isabel Rochat au Conseil administratif de Thônex rentre dans sa phase finale. L'élection a lieu le 21 mars. Le favori dans cette triangulaire, le Libéral Pascal Uehlinger, a pour lui la vitalité de sa jeunesse couplée à son expérience de onze ans au Conseil municipal, y compris en tant que Président de l'importante commission d'urbanisme en charge de l'épineux dossier des Communaux d'Ambilly. On observe par contre que les prétendants outsiders, l'un du MCG et l'autre de la gauche, peinent à trouver suffisamment de matière à critiquer dans la manière dont la Commune a été gérée par l'Entente à ce jour: rappelons en effet que la Ville de Thônex avait été classée au 6e rang des villes suisses en matière de qualité de vie par l'hebdomadaire alémanique Bilanz.

Lire la suite

10:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook