25/02/2010

Economie et emploi dans les communes, quelles mesures?

Dans le cadre d'un sondage BBC/Globescan (i) réalisé en automne 2009, on a demandé aux habitants de différents pays s'ils étaient d'accord ou non avec les affirmations suivantes: (1): "le capitalisme est fondamentalement défectueux et un nouveau modèle économique est nécessaire"; (2): "l'état doit jouer un rôle plus actif pour l'acquisition ou le contrôle d'industries importantes". Le graphique ci-dessous illustre de manière éloquente le contraste (la fracture?) entre les pays latins - France en tête - et les pays anglophones en matière de sensibilité du public face à ces questions. L'Allemagne, qui occupe une position intermédiaire pour la 2e affirmation, rejette par contre le plus clairement la première. Bien sûr les mots n'ont pas la même signification partout et le choix de certains mots était peut-être maladroit: "économie de marché" eût peut-être été préférable à "capitalisme" (à connotation plus négative pour certains), mais les tendances sont malgré tout claires.

Lire la suite

19:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/02/2010

Vallard ou Etrembières (suite mais certainement pas fin…)

La commission "Transports et circulation" du Conseil municipal de Thônex dont je fais partie a eu l'occasion de s'entretenir récemment avec plusieurs responsables de la Direction générale de la mobilité (DGM), y compris avec son Directeur général M. Yves Delacrétaz. Parmi la longue liste des sujets abordés figurait bien sûr aussi la traversée du lac et l'autoroute de contournement "est", actuellement à l'étude. Or il semble que la Confédération privilégie son aboutissement à Vallard plutôt qu'à Etrembières, la raison invoquée étant qu'elle ne veut pas d'une plateforme douanière autoroutière supplémentaire par rapport à celles qui existent déjà - Bardonnex et Vallard s'agissant du Canton de Genève - et qui sont prétendument déjà suffisamment lourdes à gérer. Berne aurait également clairement fait savoir que les négociations avec la France concernant le tracé seraient de sa seule compétence. La DGM n'est donc que peu impliquée et d'ailleurs semblait peu informée du projet français de déclassement de l'autoroute A 411 (le court tronçon entre Vallard et Etrembières, v. le lien ci-dessous) afin d'en faire une "route urbaine" en partie couverte par des parkings P+R et bordée de commerces et d'activités. Un tel déclassement couplé d'un aboutissement à Vallard dénaturerait évidemment le concept de ceinture autoroutière continue autour de Genève. Or si la DGM n'est que vaguement au courant de ce projet français, ne peut-on pas craindre que Berne ne le soit encore moins?

Lire la suite

07:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/02/2010

Thônex: une triangulaire aux enjeux clairs

La succession d'Isabel Rochat au Conseil administratif de Thônex se décide le 21 mars. Trois candidats s'affrontent: un, âgé de 38 ans, incarnant le dynamisme et l'avenir, alors que les deux autres, leur septième décennie bien entamée (n'y voyez aucun irrespect, c'est également mon cas), tenteront sans doute de faire valoir leur "expérience" et leur "maturité". Mais même ces arguments posent problème, car le jeune Pascal Uehlinger dispose de 11 ans d'expérience au Conseil municipal, dont il a par ailleurs été président. Il préside également depuis plusieurs années la Commission d'urbanisme ayant traité du délicat dossier des Communaux d'Ambilly et à ce titre, a eu à dialoguer et négocier avec différentes instances cantonales. Docteur ès sciences de l'EPFL et enfant de Thônex, ce père de famille est également un sportif très activement impliqué dans la gestion du Centre intercommunal des Trois-Chêne, à Sous-Moulin.

Lire la suite

08:29 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/02/2010

L'aérodrome d'Annemasse, une infrastructure régionale

Nombreux sont ceux qui, du côté suisse de la frontière, sont très prompts à dénoncer la supposée absence d'infrastructures régionales côté français. Or je ne parlerai pas aujourd'hui de la rapidité avec laquelle les Français savent construire des autoroutes, des giratoires et des passages sous-route - j'y reviendrai. Non, je veux vous parler de l'aérodrome d'Annemasse situé à 7km et 10min de Thônex, inutile donc de préciser qu'il est beaucoup plus accessible que Cointrin pour bon nombre d'habitants du secteur d'Arve-et-Lac.

On n'y trouve pas de vols à destination de Londres, Tokyo ou Phuket, mais par contre une plateforme aéroportuaire dynamique où se côtoient un aéroclub qui propose entre autres une formation au pilotage, un exploitant d'hélicoptères, de nombreux propriétaires d'avions de tourisme et des hangars abritant des avions d'affaires. En effet, l'aérodrome est ouvert à l'aviation civile et dispose d'une piste en dur balisée, permettant d'accueillir des bimoteurs à turbine et des biréacteurs légers d'affaires.

Johnny Halliday y atterrit parfois lorsqu'il se rend dans notre région. Autre type d'utilisateur, les patrons de PMI de Haute Savoie et de la Vallée de l'Arve en particulier ont bien compris l'intérêt que présente l'aérodrome pour leurs déplacements professionnels, pilotant souvent eux-mêmes leur avion. Aujourd'hui, l'aviation d'affaires est un mode de transport rapide, efficace et combien plus confortable et agréable que l'aviation civile commerciale.

La traversée du lac et l'autoroute de contournement "est" (Vésenaz-Etrembières) mettront un jour le petit bijou qu'est l'aérodrome d'Annemasse à moins de 20 minutes d'ensemble de la rive gauche. Parions qu'au fil des ans, de plus en plus d'industriels et hommes d'affaires suisses seront également conquis.

Une piste de 1300m de long et 30m de large,
pouvant accueillir des avions de 20 tonnes

v. aussi Faisons Genève,
Johnny sur Travserser la Rade

08:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/02/2010

Un "Neinsager" qui dit oui

Lors d'une soirée tenue récemment à la Salle des fêtes de Thônex, j'ai été pris à partie par un jeune militant d'un groupe politique à tendance "centriste", pas encore Conseiller municipal bien que sans doute candidat en 2011. Fièrement vêtu de son T-shirt orange et faisant allusion au projet avorté de Mairie de Thônex (également connu sous le nom de "Palais municipal", voir le blog du même nom), il m'a dit en substance: "vous, les trucs-machins-choses" (mon groupe politique), "vous dites toujours non, vous ne voulez jamais rien à Thônex…etc." Au fond, il ne faisait que répéter le mantra qu'il avait dû entendre au sein de son groupe. J'espère qu'il me lit car dans ces lignes, je ne fais que confirmer ce que je lui ai rétorqué:

Lire la suite

08:18 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook