05/12/2009

Et maintenant on attaque…avec la traversée du lac !

Après les votes clairs des Genevois en faveur du CEVA et de la tranchée sous Vésenaz, il faut absolument profiter de cette bonne passe et de cette dynamique pour poursuivre sur cette lancée et construire les infrastructures dont la Genève du 21e siècle a besoin. Le quartier Praille-Acacias-Vernets (PAV), la zone industrielle de Colovrex et, bien entendu, la traversée du lac. Afin que ce projet ne fasse pas l'objet d'une nouvelle guerre des transports, prévoyons cette traversée pour la route bien sûr, mais aussi pour qu'elle puisse intégrer le rail au moment opportun. Ainsi, nous disposerions d'un moyen de communication par rail efficace, entre le secteur d'Arve-et-Lac et l'aéroport ou Colovrex, notamment. Le réseau ferroviaire régional, conçu actuellement comme un grand "U" serait complété, et la boucle bouclée. Comment financer ces infrastructures? En privilégiant les partenariats publics-privés, j'y reviendrai.

Dans le gouvernement sortant, nous avions un Conseiller d'Etat qui nous promettait la traversée du lac pour 2020 alors qu'un autre, également en charge du dossier, nous l'annonçait pour 2040…. Espérons plus de cohérence ainsi qu'une une réelle volonté politique commune de la part de la nouvelle équipe, de même qu'un effort d'information et de communication. Un tel projet doit avoir le soutien d'une très large majorité de la population. Pour la convaincre, il faut commercer dès maintenant.

(Rejoignez le groupe Facebook "Traversée du Lac". v. également les pages "économie" et "mobilité"de mon site Internet)

08:53 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook

Commentaires

Ce sera NON. NON. et NON!

Je ne sais pas si vous avez lu la Tribune hier, mais on est au 21è siècle mon cocolet, c'est fini les conneries!

Écrit par : Sandro Minimo | 05/12/2009

Hello Man ! garde plutôt tes sous pour ta vieillesse, on sait jamais, çà peut servir ...

Écrit par : Ion | 05/12/2009

Flins (France) abandonne son projet de circuit de Formule 1 !

http://carfree.free.fr/index.php/2009/12/04/la-fin-de-la-f1-a-flins/

« le Sommet de Copenhague commence à produire ses premiers résultats et rend caduque un certain nombre de projets climaticides. Un constat s’impose après cette victoire : les dizaines de projets contre-climatiques encore présents dans les cartons du Gouvernement et des collectivités locales doivent être abandonnés. L’aéroport de Notre Dame des Landes, la Mine de charbon dans la Nièvre, les multiples projets d’autoroutes, élargissements, contournements… doivent connaître le même sort que ce circuit de F1 : l’abandon pur et simple ».

Traversée du lac, projets d'autoroutes : ABANDON PUR ET SIMPLE!

Écrit par : Sandro Minimo | 05/12/2009

Perso moi j'aime mieux FLIMS en Suisse, c'est vachement plus écolo ...

Écrit par : Odette | 05/12/2009

@Sandro Minimo: d'abord je ne suis pas ton "cocolet", ma poule. Puis pourquoi cet archarnement contre une proposition d'associer le rail à la traversée du lac? Enfin nous ne sommes ni dans les charbonnages de la Nièvre ou Dieu sait quoi dans Landes - on s'en fout - et il n'est pas non plus question d'un circuit de Formule Un. Nous sommes à Genève, avec les problèmes de mobilité de la région qu'il faut aborder et règler. Alors Oh! Les autres Zorros, Talibans, Khmers, Ayatollahs et Clowns verts, on se calme!

(Un vrai débat objectif et constructif reste le bienvenu sur ce blog)

Écrit par : Ashwani Singh | 05/12/2009

Etre objectif au 21è siècle c'est regarder les réalités scientifiques en face.

Que ça nous arrange ou non, nous devons diminuer de 40% nos émissions de CO2 d'ici à 2020, et de 95% d'ici à 2050.

Sachant qu'en 2030, AU MIEUX 5% du parc automobile sera électrique (électricité d'ailleurs souvent produite avec du gaz si l'on fait par exemple la centrale au Lignon), cela veut dire objectivement qu'il faut réduire MASSIVEMENT notre utilisation de l'automobile quelles que soient nos fantasmes sur son mode futur de propulsion.

De toute façon, climat ou pas, nous sommes arrivés au pic du pétrole et nous n'aurons pas d'autre choix que de nous déplacer beaucoup plus en transports publics et à vélo et beaucoup moins en voiture.

Considérant ces données objectives et scientifiques, nous n'avons aucun autre choix raisonnable que d'abandonner purement et simplement tout nouveau projet routier et autoroutier, quel qu'il soit.

Il nous faut donc investir tout notre argent dans l'isolation des bâtiments, les transports publics les plus économes en énergie, ainsi que dans la reconversion des industries/activités polluantes.

D'accord, mon chaton?

;-)

Écrit par : Sandro Minimo | 05/12/2009

Pas de chance Sandro, tu seras grabataire bien avant la fin du petrol. Tes commentaires sont de tels caricatures de bobokmehrverdisme que c'est toujours un grand moment de plaisir de les lire.
.
Plus serieusement avec UNE autoroute a deux voie et UNE double voie CFF Geneve de 500'000 habitant (+ la region) beneficie des mêmes infrastructures que Leytron VS avec 2000 habitants.
.
Donc oui, Mr Singh a parfaitement raison. Sur la lancée faisont la traversée de la rade, la 3eme voie autoroutiere et CFF, et ensuite l'autoroute Leman sud etc... Car c'est bien là le sens du double OUI Ceva + Veysenas: Plus de transports et moins d'immobilités !

Écrit par : Eastwood | 05/12/2009

@Sandro, mon poussin: 100% d'accord (une fois n'est pas coutume) en ce qui concerne l'isolation des bâtiments. Pour le reste, je m'abstiendrai de commenter la plupart de vos affirmations et "statistiques" prétendument "objectives" sauf pour rappeler que je n'ai jamais dit que les automobiles continueront ad eternum à être propulsées à l'essence raffinée à partir de pétrole brut. La part avec des moteurs hybrides, propulsée au gaz, à l'électricité ou à l'hydrogène va progresser pour devenir sans doute prédominante dans quelques décennies: mais quel que soit leur source d'énergie de propulsion, les voitures individuelles seront bien là et elles auront, tout comme aujourd'hui, besoin…de ROUTES, pardi ! Il en va de même pour les camions, les fourgonnettes, les livreurs, le service du feu, les ambulances…Allez, puisqu'on y est, on va encore s'amusez un peu :)))) : pour recharger les véhicules électriques, il faudra de l'électricité, et le meilleur moyen d'en produire sans émettre de CO2, d'est…le nucléaire, hihihi, dont il faudra bien reparler un de ces jours au lieu de continuer à se mettre la tête dans le sable comme le font certains doux rêveurs. Ainsi, il y aura encore du pétrole et du gaz pendant longtemps, tout comme il y a toujours du charbon - dont on nous avait pourtant prédit la fin prochaine il y a un siècle - pour des milliers d'années. Il faudrait juste que les Chinois arrêtent de produire de l'électricité avec, et ça fera cent mille fois plus de bien à la planète que tout ce que l'on fera ou pas pour la traversée du lac.

Écrit par : Ashwani Singh | 05/12/2009

Mon dindon,

Mes chiffres ne sont pas des "statistiques" : ce sont les recommandations du GIEC, le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat, mandaté par l'ONU pour synthétiser l'état de la science sur les changements climatiques. Et leurs résultats sont clairs : 40% de diminution de CO2 pour les pays riches d'ici à 2020 c'est le minimum pour garder la hausse de température en dessous de 2°c. Après, vous pouvez décider qu'on veut le chaos climatique sur la planète, mais il faudra assumer les millions de déplacés et la disparition complète de nos glaciers.

Je ne sais pas si vous savez mais le sommet de Copenhague qui s'ouvre lundi a précisément le but de fixer des objectifs ambitieux. Il faut donc vous faire à l'idée qu'on va réduire massivement nos émissions de CO2 dans les 10 prochaines années, ce qui signifie que la bagnole ne sera plus à la fête.

Sur la technologie : aujourd'hui 98% des voitures en circulation fonctionnent uniquement au pétrole. On peut espérer qu'il y ait quelques petites améliorations marginales mais rien de significatif en tout cas du point de vue écologique.

1- les hybrides ont un bilan global moins bon que des petites voitures à essence (il y a 2 moteurs à construire ce qui demande énormément d'énergie). N'oubliez pas l'énergie grise : un tiers de l'énergie consommée par une voiture l'est pendant sa production!

2- le gaz émet aussi du CO2 et est nettement plus dangereux et moins pratique que l'essence

3- l'électricité doit être produite et aujourd'hui les barrages en Suisse tournent déjà à pleine capacité. Ce sera donc probablement du gaz (c'est d'ailleurs l'argument de Hurter des SIG pour faire une centrale au Lignon). On peut faire des renouvelables mais ça n'a de sens que si on utilise l'énergie de manière efficace, donc exit l'idée de se trimballer seul dans un véhicule prévu pour 5 qui pèse 2 tonnes.

4- l'hydrogène n'est pas une source d'énergie mais un moyen de la stocker. Il faut produire l'énergie et là on en revient au gaz, pétrole, charbon, renouvelables... ou nucléaire

5- Justement le nucléaire : même si on construisait des centaines de centrales nucléaires demain matin (ce qui n'est ni possible ni souhaitable - on a tjs pas résolu le problème des déchêts, ça coûte extrêmement cher, il y a les risques d'accident, de dissémination, etc.), on ne produirait pas plus de 6% de l'énergie mondiale. De plus, l'uranium n'est pas plus renouvelable que le pétrole. Donc c'est pas une voie à suivre. Et puis 64% de vaudois viennent de dire non à Mühleberg... c'est signe que l'opinion publique ne veut plus de ces solutions du passé.

DE TOUTE FACON, quel que soit le mode de propulsion des bagnoles, le problème est que ce sont des gigantesques gouffres à gaspillage puisqu'elles transportent en moyenne 1.2 personne alors qu'elles pourraient en contenir 5.

Et puis NON, les voitures individuelles ne seront pas TOUJOURS là comme vous dites. Le tout-automobile est un modèle très récent qui a 50 ans et qui va disparaître aussi vite qu'il est arrivé (la preuve c'est que les grandes villes repoussent toutes les voitures comme un poison). Croire que ce modèle est éternel c'est bien un fantasme des gens de votre génération! Les jeunes savent bien qu'il faut passer à autre chose.

Pour ce qui est des réserves de pétrole et de gaz, vous êtes totalement dans le bleu. Nous sommes arrivés au pic de production de pétrole, c'est-à-dire le maximum de production. On n'a jamais cessé d'en trouver toujours plus depuis 150 ans et aujourd'hui on sait qu'on va cesser d'augmenter. Avec la demande croissante des pays émergents, c'est la fin du pétrole bon marché. Il faut donc nous débarrasser de cette addiction au plus vite. Pour les transports nous avons déjà la technologie et les alternatives, ce sont les transports publics et le vélo.

Les pays émergents, justement, c'est facile de toujours remettre la faute sur la "Chine". Par habitant un chinois émet 18 tonnes de CO2 là où un Suisse en émet 4, si on compte l'énergie nécessaire à la production des objets Made in China. Alors critiquer les usines à charbon chinoises c'est juste, mais ça veut dire qu'il faut arrêter de consommer des produits Made in China! Difficile, n'est-ce-pas?

Vous voyez bien qu'on s'en sortira JAMAIS en continuant sur la voie poursuivie ces 50 dernières années. L'automobile est un objet pratique et confortable pour transporter mémé, le cousin handicapé, une armoire ou pour aller en campagne mais pour le reste ça n'a pas de sens. Il faut organiser notre société pour sortir de cette dépendance automobile, au plus vite, et pour ça il faut cesser de construire des routes.

Et j'ai même pas évoqué les impossibilités de construire une autoroute sur le plus bel endroit du monde (la Rade)... le pont sera évidemment rejeté ou bloqué. Le tunnel sera hors de prix et impossible à creuser. La rive gauche ne va jamais accepter qu'on la traverse avec une autoroute, bref, c'est un combat perdu d'avance. En tout cas une chose est sûre : c'est un combat qu'on va vous faire perdre.

Vous feriez mieux de mettre votre énergie dans d'autres causes...

Écrit par : Sandro Minimo | 05/12/2009

vous préparez les 4 glorieuses de Bresse,le poulardier sommeil en vous :)

Écrit par : ch.faisant | 05/12/2009

C'est toi qui a perdu d'avance Sandro. Tu oublies qu'avant la voiture il y avait le cheval et le char a boeufs, que dans les legendes on se deplace en tapis volant ou a dos de dragon: La mobilité indivduelle et rapide est un rêve auquel l'humanité a aspiré de tout temps et elle ne reviendra jamais en arrière.

Quel que soit le carburant, il y aura toujours des voitures, des motos et des avions. Ta dictature de la mobilité molle dans des tortillards bondés fait gerber les jeunes !

PS: Tu trouves que le pont autoroutier du golden gate defigure atrocement la baie de San-Fransisco ? Il y a des gens qui viennent du monde entier pour le voir.

Écrit par : Eastwood | 06/12/2009

Le cheval est un magnifique moyen de transport, tout comme le vélo. Le problème n'est absolument pas la mobilité individuelle contre le transport collectif.

Le problème c'est 1- l'espace utilisé, 2- la pollution dégagée (locale+CO2) et 3- les nuisances provoquées par l'automobile.

Je préfère d'ailleurs me déplacer à vélo qu'en tram, même sur 10km... Le problème de la bagnole c'est avant tout que les gens sont SEULS dans un véhicule prévu pour 5! C'est juste parfaitement et totalement absurde et ce sera regardé comme une aberration totale dans 50 ans... Les gens rigoleront en se demandant comment on osait être aussi idiots que de se déplacer dans des véhicules aussi sur-dimensionnés, en plus en utilisant du pétrole, énergie incroyablement précieuse!! C'est un scandale d'utiliser tant d'espace et d'énergie pour déplacer si peu de masse. D'un point de vue même strictement libéral (efficacité, rapport coût/utilité) c'est absolument délirant. Notre société s'est organisée ainsi, ce n'est pas de LA FAUTE des automobilistes, mais il faut changer l'organisation de notre société pour faire en sorte que ce comportement aberrant soit l'exception et non plus la règle.

Concernant le pont autoroutier du Golden Gate : c'est une jolie réalisation architecturale mais comme tu le dis, ça reste une autoroute, soit l'une des choses les plus inhumaines que l'humanité ait conçu. C'est joli de loin mais c'est atroce de près, ça pue, c'est bruyant, c'est dangereux et les piétons n'existent pas sur une telle infrastructure. Nous sommes complètement fous de vouloir encore construire ce genre de trucs.

Écrit par : Sandro Minimo | 06/12/2009

A court de noms de volaille pour mon ami Sandro, je ne vais tout de même pas recourir à des noms d'oiseau. Je constate que Son Eminence (autoproclamée) Professeur (sans diplôme) Minimo, du haut de son piédestal en carton, s'érige en moralisateur, juge et donneur de leçons. Ce Môssieu, Docteur Honoris Causa de l'Université libre, démocratique et populaire "José Bové" de Porto Allegre (titre que l'on peut se procurer sur place au marché noir pour cinq réals) voudrait que l'on traverse le lac à vélo, qu'on se rende de Puplinge à Plan-les-Ouates en trottinette et que les tracteurs de betteraves qui passent en plein centre de Thônex utilisent les TPG. Ne voulant pas d'une traversée du lac même avec le train, non content d'une simple guerre des transports, il veut en faire aussi une guerre des générations. Alors il nous sert un long manifeste de concepts fatigués et rebattus (ce en utilisant bien sûr son ordinateur "made in China", car ce ne sont évidemment pas ses amis hirsutes et malodorants occupés à traire des chèvres sur des alpages qui seraient capables d'en fabriquer), d'une idéologie qui a connu son apogée et qui est désormais en perte de vitesse. Bref, il nous menace d'un coup d'état et d'une prise de pouvoir par les Khmers Verts, armés de bouses de vache et d'urine de chèvre. Une grande vigilance s'impose! J'ai très peur!

Écrit par : Ashwani Singh | 07/12/2009

Ben alors ma pintade! On s'est fait plumer? À court d'arguments on recourt à l'humour?

T'as bien raison : il vaut mieux en rire!

Écrit par : Sandro Minimo | 07/12/2009

Oui, à part la plume dans le cul que je te laisse en priorité car je suis un vrai gentleman, buvons un verre un de ces jours, à la santé de nos divergeances !

Écrit par : Ashwani Singh | 07/12/2009

Mais quelle bonne idée, moi je veux aussi un village de stroumpft au milieu du lac, pour les touristes c'est le top!

alors faisons les comptes

Genève 14 milliards de dettes
Le CEVA qui va doubler son budjet sans problème
Et la traversée de la rade c'est combien?
enfin quand on aime on ne compte pas!!!

La crise mais arrêtez de parler de crise, vous allez nous foutre la scoumoune!

Écrit par : dominiquedegoumois | 08/12/2009

"Genève 14 milliards de dettes": sans doute; et alors?
"Le CEVA qui va doubler son budjet sans problème": peut-être; pas mon propos.
"Et la traversée de la rade c'est combien?" No sé. Les études sont en cours.

Quant à la crise, pas vraiment compris la remarque.

Pour un modèle possible de financement des infrastructures, il y a les partenariats public-privé, cités sur le groupe Facebook "Traversée su Lac..", http://www.facebook.com/group.php?gid=40850472082
v. notamment le commentaire de Didier Burkhalter.

Écrit par : Ashwani Singh | 08/12/2009

Que Genève commence par payer ces dettes!

Dans les années qui viennent, à cause de la crise, les recettes fiscales genevoises vont s'effondrer, et un jour, comme dans les années 30, vous ne pourrez plus payer les fonctionnaires!

J'attends ce jour avec impatience!

Écrit par : dominiquedegoumois | 08/12/2009

Faudrait juste ne pas oublier, cher dominiquedegoumois, que la traversée du lac et l'autroute de contournement "est" (Pointe-à-la-Bise - Etrembières, du moins jusqu'à la frontière du côté de Cara, Ambilly ou Pierre-à-Bochet) sera une autoroute, donc une route fédérale, donc payée par Berne. Vos remarques concernant l'assainissement des finances genevoises restent valables et j'y adhère, mais hors propos.

Écrit par : Ashwani Singh | 09/12/2009

Les commentaires sont fermés.