24/11/2009

Bagnolezilla, le monstre qui ne veut pas mourir

A défaut de pouvoir tuer le monstre, on a choisi de le piquer, le pousser, le pincer et le priver de dessert dans l'espoir que, de guerre lasse, il aurait l'obligeance de disparaître discrètement. Malheureusement, la tactique n'a pas eu l'effet souhaité: non seulement très exigeante en énergie et tension nerveuse, l'approche adoptée n'a fait qu'irriter Bagnolezilla qui est devenu particulièrement agressif. Il ne fait d'ailleurs pas mine de partir. N'aurait-il pas été infiniment préférable de lui réserver une aile abandonnée du château et de lui donner à boire et à manger, ainsi que plein de jouets? Les automobilistes qui circulent sur une grande boucle autoroutière ainsi que sur voies radiales rapides et fluides, disposant de parkings en suffisance et judicieusement places, ne cesseraient-ils pas d'envahir les rues du réseau secondaire et de quartier, axes qui pourtant devraient avant tout servir les habitants, les riverains, la mobilité douce…? Trop simple? Sans doute…mais ça fait du bien de le dire…

(v. aussi http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a... )

20:33 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Ahah. Bien sûr, le gros monstre Bagnolezilla est entrain de nous bouffer notre santé, notre qualité de vie, notre quiétude sonore, nos ressources en pétrole, nos gamins, notre sécurité, nos paysages, nos campagnes, notre air, notre climat... et il faudrait encore lui donner du bitume à bouffer pour qu'il nous laisse tranquille?

C'est mal connaître la bête. Plus on lui donne à bouffer, plus il grossit, plus il grossit, plus il a besoin de place. L'automobile est l'objet qui est entrain de plonger notre civilisation au suicide. Le pire c'est qu'il se trouve des milliers de gens comme vous pour hurler leur urgence d'appuyer au plus vite sur la gâchette. Permettez-nous de dire NON.

Amicalement.

Écrit par : Sandro Minimo | 24/11/2009

Ah, Sandro! Je t'attendais! Merci de guetter mes écrits avec autant d'intérêt et de diligence. Que seraient mes propos pro-bagnole sans toi? J'aimerais juste relever que la bête s'assagit avec les années: elle pollue moins (plus de plomb, de sulfures et d'oxydes d'azote notamment), consomme moins (moteurs plus efficaces), tend à devenir plus petite (vu le prix de l'essence notamment). Par ailleurs sans même s'acharner sur la bête comme le font toi et tes poputschiks, différents facteurs sociodémographiques font que le nombre de voitures va sans doute plafonner dans les années qui viennent, comme je l'ai démontré dans un post précédent. (v. http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2009/09/17/au-secours-je-defends-l-automobile.html). Pourquoi ce déni des faits? Et pourquoi s'obstiner à ne pas vouloir fluidifier et canaliser les voitures sur les grands axes et les parkings afin justement de libérer le réseau secondaire et de le rendre prioritairement à la mobilité douce, but que je poursuis avec cohérence et détermination, et qui devrait vous faire plaisir, toi et tes compagnons mousquetaires verts?

Écrit par : Ashwani Singh | 25/11/2009

Puis un jour arriva,
Où le monstre Bagnolezilla,
Vit débarquer la concurrence,
Se nommant Bagnolesansessence.
Bagnolezilla, par manque de carburant,
Perdit le combat assez rapidement.
Bagnolesansessence, restée seule en lice,
Découvrit toutefois ensuite,
Qu'il n'existait hélas,
Plus assez de place,
Dans sa ville pour circuler,
Dans ses rues pour stationner.
Il fallut donc reconstruire,
Ce qu'on s'était acharné à détruire,
Parce qu'on avait choisi d'oublier,
Pour une raison dogmatique,
Que toutes choses ne peuvent être véhiculées,
Par les seuls transports publics.
Depuis lors le terme écolo,
Est devenu synonyme d'idiot,
Gaspillant l'argent du contribuable,
Par son imprévoyance coupable.

Écrit par : Fabula | 26/01/2010

Bien dit, Fabula, con brio! Vous serez sans doute amusé par mon échange avec le Sieur Minimo (j'espère qu'il me lit!) http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2009/12/05/et-maintenant-on-attaque-avec-la-traversee-du-lac.html

Écrit par : Ashwani Singh | 26/01/2010

Les commentaires sont fermés.