18/11/2009

Politiquement incorrect

Commerce équitable … développement durable … égalité des chances … énergies renouvelables … intégration … mixité sociale … mobilité douce …solidarité…  la liste est longue de ces éternels slogans bateau répétés ad nauseum tout au long de la campagne électorale genevoise de ces derniers mois, par quasiment tous les groupes politiques (sauf, j'en conviens, un ou deux !), qui semblent avoir cru utile d'ânonner en cœur ces thèmes usés et rebattus - mais politiquement des plus corrects -, voir de se concurrencer et carrément de surenchérir ! Tout cela m'a évidemment agacé au plus haut degré, non pas que ces idées soient toutes inintéressantes dans l'absolu, mais surtout parce  que ça sonnait creux. Une petite minorité des candidats et des élus croient peut-être sincèrement à tous ces…disons "idéaux", mais je doute que cela soit le cas de la majorité. Pour ma part, j'en ai trop vu, je suis probablement trop cynique et ai j'ai l'esprit trop critique pour pouvoir véritablement m'enthousiasmer pour, disons pour rester poli, ces…"concepts". Je préfère de loin pratiquer et écouter le parler vrai. Or je n'ai que peu ou pas entendu les mots que j'aurais de loin préféré entendre: pragmatisme, bon sens, mesure, équilibre, proportionnalité, responsabilité individuelle…

15:08 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

L'un des problèmes avec les politiciens de nos jours, c'est qu'ils sont incompris de la plupart des citoyens. Je partage votre mécontentement vis à vis de ces termes usé, mais ceux de doites le sont également! Lorsque les libéraux nous rabachent la responsabilité individuelle, le bons sens et compagnie et donnent des millards aux banques.... ça laisse dubitatif!

Écrit par : Riro | 19/11/2009

Ciao Riro, d'accord avec vous que la bêtise et l'ânnonerie ne connaît pas de frontières et concerne toute la classe politique dite "traditionnelle"; c'est particulièrement lamentable lorsque des candidats de droite - libéraux d'ailleurs compris - cherchent des voix au centre et à gauche, car au moins ces discours de la part de la gauche, tout nuls qu'ils soient, on s'y atend et c'est dans l'ordre de choses.

Par contre, 'suis pas d'accord avec vous concernant les "libéraux" qui selon vous "donnent" des millards aux banques: tout autre débat, mais je ne borne dans ces lignes à dire que Etats de gauche comme de droite à travers le monde ont choisi à juste titre de cautionner ou de renflouer les banques pour éviter une crise du crédit, en agissant parfois dans l'urgence. Les banques ne sont pas des entreprises commes les autres: ce sont pas des entités qui produisent les biens et les services mais qui permettent de les transmettre. C'est ô combien important de garder ces courroies de transmission en mouvement! Alors oublions les caricatures du banquier en chapeau haut-de-forme, arrogant et pontifiant en fumant son Havanne, ça n'a d'ailleurs rien à voir avec nos élections cantonales.

Écrit par : Ashwani Singh | 19/11/2009

Les commentaires sont fermés.