09/10/2009

Insécurité - la faute à Schengen?

Ce que les accords de Schengen enlevaient d’un côté (contrôle aux frontières – ce qui au fond arrangeait fort bien nos autorités fédérales car nous manquions d’effectifs pour les contrôler efficacement, Schengen étant donc du pain béni…), ils étaient sensés ajouter de l’autre: les collaborations transfrontalières entre les services de police, permettant notamment l’échange de données ou le droit de poursuite au delà de la frontière. Ces collaborations ne fonctionnent pas trop mal à Bâle et Zürich car elles ont fait l’objet d’une stratégie active de la part des polices cantonales concernées. Notre police genevoise n’a, par contre, jamais cherché à mettre un tel dispositif en place. Alors l’insécurité actuelle, la faute à Schengen? Indirectement peut-être un peu quand même, mais c’est surtout par l’inaction du Conseiller d’Etat genevois en charge de la police qui n’a pas voulu mettre en place les mesures complémentaires indispensables. C’est fort dommage.

(v. aussi http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/a...)

08:59 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,

Quelles sont ces mesures complémentaires mises en place à Bâle et Zurich? Auriez-vous un lien (même en allemand) qui décrive ce qui a été fait chez eux et pas à Genève?

On peut effectivement se poser des questions, par exemple avec le reportage de la TSR sur les vendeurs à la sauvette aux postes frontières.
http://tinyurl.com/ygedu24

Les gardes frontières suisses interviewés se déclaraient impuissants, les vendeurs s'évanouissant dans la nature dès l'approche des forces de l'ordre. Il me semblerait qu'une collaboration efficace entre les deux pays pourrait régler ce problème de petite délinquance. Les journalistes n'ont pas non plus passé la frontière pour interviewer les gardes frontières français, comme si une barrière infranchissable était dans leurs têtes... Quand est-ce que les Suisses penseront ET agiront région et non plus canton et pays isolé au milieu de l'Europe ?

Écrit par : Tatage | 09/10/2009

@Tatage: j'ai regardé le clip. Dans le cas particulier, je doute malheureusement que les dispositions de collaboration transfrontalières de Schengen aient été d'une quelconque utilité. Il me semble que les vendeurs se sont postés là bien plus pour profiter de l'effet psychologique du passage de la frontière chez les automobilistes que pour échapper à la police, car de toute façon où qu'ils soient - aux Jardins anglais, au centre-ville...ils savent qu'ils ont tout le temps d'opérer avant que la police n'arrive sur les lieux! Certains veulent nous faire croire que Schengen a permis à la "racaille" transfrontalière de venir chez nous et "opérer" en toute impunité. Or même avec le contrôle aux frontières antérieur à Schengen, des bandes de jeunes à priori "suspects" - du moins aux yeux des gardes-frontière - venant (par exemple) d'Annemasse ou de Lyon, papiers en règle et fouille négative, ne pouvaient pas être refoulés, il n'y avait aucune base pour le faire et on ne peux tout de même pas leur faire un "procès d'intention": peut-être venaient-ils simplement pour assister à un concert à l'Arena ou au Stade de la Praille, au cinéma ou à une soirée entre amis: c'est d'ailleurs le scénario le plus probable. Avant Schengen et encore actuellement, il y avait au moins 30 points de passage de la frontière non surveillés pour ceux qui ne voulaient pas être contrôlés. Quant aux mesures prises par les polices de Bâle et Zürich, elles m'ont été mentionnées par un député au Grand conseil, membre des commissions "Justice 2010", judiciaire et de la police, et législative. Si j'arrive à obtenir des informations plus précises, je les posterai sur ce blog.

Écrit par : Ashwani Singh | 10/10/2009

Merci beaucoup pour ces sources, je vais lire ces articles.
Au sujet des frontières, j'ai trouvé très intéressant cet article de Joëlle Kuntz dans le Temps : Des frontières comme des pantoufles

http://letemps.ch/Page/Uuid/de7fdbd0-b514-11de-86ab-756874689762/Des_fronti%C3%A8res_suisses_comme_des_pantoufles

Écrit par : Tatage | 11/10/2009

Les commentaires sont fermés.