28/09/2009

Taxe sur les grosses cylindées - une mesure vraiment utile?

David Haeberli - TdG - 27.09.2009. Les grosses cylindrées seront plus onéreuses dès 2010: «Ce résultat va dans le bon sens. Un petit pas vient d’être effectué. Nous lancerons bientôt un projet plus ambitieux.» Anne Mahrer, présidente des Verts, affichait un sourire radieux au moment de découvrir que les Genevois ont accepté à 76,6% le système de bonus-malus à l’achat de voitures de tourisme. Christian Bavarel, député du même parti, tire de ces chiffres une conviction: «Une prise de conscience a eu lieu. Les citoyens savent que la situation impose de prendre des mesures.». Dès 2010, les véhicules qui émettent plus de 200g/km seront pénalisés d’un malus de 50%. Leurs propriétaires paieront donc une fois et demie la taxe auto. Pour une émission entre 120 et 200g/km, les taxes resteront inchangées. La taxe votée concerne uniquement les voitures neuves. Les Verts ont maintenant l’intention de l’étendre à l’entier du parc automobile. «Nous présenterons certainement, lors de la prochaine législature, le même texte que celui que nous avions présenté» au début des débats sur cette question, relance Anne Mahrer.


Ce résultat n'est pas étonnant du fait que la grande majorité de notre parc automobile émet moins de 200g de CO2 par km. Alors les Genevois - cyniques, pas fous et attachés à leur porte-monnaie - n'ont pas réellement voté parce qu'une "prise de conscience a eu lieu" ou que "la situation" (?)…."impose de prendre des mesures", donc il n'y a malheureusement pas vraiment de quoi afficher "un sourire radieux". Evidemment ce qui a été voté n'aura absolument aucun effet sur les émissions de CO2 à Genève, en Suisse ou dans le monde, ni sur le réchauffement terrestre. Une grosse cylindrée qui reste au garage ou qui roule peu émet moins qu'une petite cylindrée qui roule beaucoup. Donc pour réellement limiter les émissions de CO2 du trafic automobile genevois - si tant est que cela soit possible et utile - il eût fallu considérablement augmenter les taxes sur l'essence, mesure qui n'est pas de la compétence du Canton. Espérons donc que les mesures "ambitieuses" que les Verts nous promettent pour la prochaine législature seront vraiment utiles pour la protection de notre Planète et non destinées à nous donner bonne conscience - au passage s'en prenant aux bagnoles et en taxant un petit coup les riches. Alors les Verts, s'il vous plaît pas le "même texte" mais de l'imagination et de l'audace, nous comptons sur vous!

(v. http://www.apexserv.com/environnement.php)

09:52 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Évidemment, votre argument fallacieux peut être repris pour chaque éléments de politique locale de lutte contre le réchauffement climatique : prise séparément, chaque mesure est une goutte d'eau ...

Écrit par : Djinius | 28/09/2009

Ciao Djinius - je m'explique: ce que je veux, c'est des mesures efficaces et non symboliques ou qui exploitent notre sentiment de culpabilité. Chaque franc dépensé pour la reforestation ou pour améliorer l'efficacité énergétique d'installations industrielles vétustes dans les pays en développement ira beacoup, beraucoup plus loin que tout ce que l'on pourra faire directement chez nous. Je suis donc pour les mesures compensatoires prévues par le contre-projet indirect du Conseil fédéral (v. mon post http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2009/09/15/rechjauffement-climatique-gardons-la-tete-froide.html ) Avant de s'acharner sur les gouttes d'eau, traitons en priorité et à l'échelle planétaire de la déforestation, des centrales thermiques au charbon, des gaz des puits de pétrole qui sont brûlés, de l'efficacité énergétique des hauts-fourneaux et des cimenteries...etc. Aidons les pays en développement à s'adapter, et vendons par la même occasion nos technologies environnementales.

Écrit par : Ashwani Singh | 28/09/2009

Il serait tout de même de bon ton d'arrêter d'utiliser systématiquement l'équation ultrasimpliste pollution = C02 !

Franchement, il s'agit tout simplement de malhonnête intellectuelle et vous le savez parfaitement bien !

Que l'on cherche à réduire les émissions de CO2 est certainement une bonne chose, mais si l'on pouvait un tant soit peu garder d'objectivité dans ce débat, cela serait tout de même le minimum...

Meilleurs messages,

Écrit par : Little | 28/09/2009

@Little - j'ai raté une étape - où voulez-vous en venir?

Écrit par : Ashwani Singh | 28/09/2009

Les commentaires sont fermés.