17/09/2009

Au secours, je défends l'automobile!

Je (gluerk, un œuf pourri en pleine gueule!) défends (pflatch, une tomate, pourrie elle aussi!) l'automobile (aie! ouille!...une godasse!). Personne ne s'en prend au vélo, au rail, à la marche à pied ou aux transports publics. Je défends l'automobile, attaquée de toutes parts, car j'aime défendre les minorités, les mal-aimés, les faibles! Je serai donc le "Zorro de l'auto"!

Or n'en déplaise à ceux qui souhaitaient la voir disparaitre, la voiture restera longtemps la mieux adaptée aux besoins de mobilité d'une grande partie de la population, y compris pour les trajets quotidiens domicile-travail. Pourquoi?

Beaucoup n'habitent pas et n'habiteront jamais à proximité de leur lieu de travail, contrairement aux fantasmes et scénarios idéalistes de certains sociologues et urbanistes. D'ailleurs certains trajets ne sont pas et ne seront jamais bien desservis par les transports publics (comment se rend-on, par exemple, de Puplinge à Plan-les-Ouates ou Vernier?


Les jeunes mariés auront un jour des enfants; certaines familles éclateront, d'autres se recomposeront et les besoins en matière de logement changeront donc au fil des ans, pour du plus grand ou du plus petit. Trouver un logement près de son travail? C'est déjà difficile d'en trouver un tout court! L'employeur peut lui aussi déménager, de la Praille à Colovrex, à la ZIMESA ou à Vernier. Alors lorsqu'un des parents doit récupérer les enfants à leur sortie de l'école à Thônex pour les amener à leur cours de danse ou de karaté à Lancy, puis se rendre à son rendez-vous de médecin à Carouge alors que le conjoint, qui rentre de l'aéroport, récupère les enfants à la fin de leur cours et s'arrête pour faire quelques achats pour le soir, l'utilisation des transports publics devient carrément impossible. Ces exemples sont déjà une réalité quotidienne pour beaucoup et ne feront que s'accentuer.

Le salarié de 21e siècle sera mobile et travaillera sur le terrain, en clientèle, chez les fournisseurs, à partir de son domicile et de temps à autre aussi chez son employeur pour des séances avec ses collègues. Le travail à temps partiel et les horaires variables progresseront. Les deux conjoints se partageront la tâche d'accompagner et de récupérer les enfants à l'école. Le travail en bureau, dans les commerces ou dans les ateliers avec un horaire quotidien de 8h30 à 17h30, tous les salariés sagement réunis et besogneux dans les mêmes locaux sous l'œil vigilant des chefs, c'est probablement bientôt fini.

Si les phénomènes de société décrits ci-dessus tendraient à accroître l'utilisation de véhicules privés, d'autres tendraient à la modérer, à commencer par la stabilité de la population. L'Office fédéral de la statistique prévoit une faible croissance de la population du pays jusqu'en 2025, puis une baisse qui ira en s'accélérant, la population prévue pour 2050 étant la même que celle de 1990. Or si l'on part du principe que tous ceux qui ont besoin d'une voiture en ont déjà une et que l'on ne peut pas en conduire deux en même temps, cette stabilisation puis baisse de la population auront forcément un impact sur la circulation routière. Deuxième phénomène lié au premier, le vieillissement de la population, avec une part grandissante - devenant importante - de la population âgée renonçant à la voiture par choix ou par contrainte.

En résumé, la mobilité individuelle restera nécessaire, mais la circulation automobile se stabilisera forcément sous la pression de facteurs sociodémographiques.

Pour ne pas allonger plus cet article, je traiterai prochainement des aspects économiques et de l'évolution technologique dans le domaine automobile. Zorro revient bientôt!

(v. aussi http://www.apexserv.com/asingh/mobilite.php)

09:38 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook

Commentaires

Pitoyables arguments qui sont d'ailleurs toujours les mêmes!

50% des trajets en ville font moins de 5km et 90% des voitures ne contiennent que leur conducteur!

Les gens qui font Puplinge-Plan-Les-Ouates avec 3 enfants pour les emmener à leurs cours de volley, solfège et judo représentent 0.001% des voitures en circulation. Mais ils servent d'excuse (pitoyable) à 90% des automobilistes, qui, eux sont SEULS dans leur bagnole sur des trajets courts. L'immense majorité des ces trajets pourraient se faire en TP ou à vélo (électrique ou pas), mais la bêtise de notre société a été de considérer que prendre sa bagnole pour la poser n'importe où était une liberté inaliénable.

Et puis votre manière ultra-libérale d'expliquer "qu'on ne peut rien faire contre les employeurs qui font faire des kilomètres à leurs employés" c'est parfaitement idéologique et stupide.

OUI, la politique peut et doit fixer des limites à la mobilité contrainte. Car le temps passé dans les transports est du temps non-payé, qui, s'il est fait en voiture coûte horriblement cher à la collectivité (bien plus qu'en transport privé si l'on prend en compte les coûts externes de l'automobile - accidents, routes, pollution, nuisances, etc.) que s'il est fait en transports publics. Et il faut en finir avec l'idée qu'il serait bon d'inscrire ses gamins à des cours à l'autre bout du canton.

Mardi sera la Journée Sans Voiture, donc l'occasion de ringardiser encore un peu les tristes bagnolards dans votre genre. Voilà l'invitation trouvée sur Facebook. Je vous invite à lire ces 10 faits et à m'en donner des nouvelles.

MARDI 22 SEPTEMBRE
JOURNEE MONDIALE SANS VOITURE

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
CycloParade : RDV 17h Pl. du Cirque Départ 17h15
ParkingDay : dès 18h Pl. du Cirque
· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
10 FAITS SUR LA VOITURE

1. Depuis janvier 2009, on a compté 12 morts sur les routes genevoises... Chaque année dans le monde, 1,2 millions de personnes meurent dans des accidents de la circulation et 30 millions d'autres sont sérieusement blessées. Cela représente 3200 personnes par jour, c’est-à-dire autant que les victimes du World Trade Center (11 septembre 2001) chaque jour! La moitié de ces victimes sont des piétons et des cyclistes. (OMS, Juin 2009)

2. Les enfants vivant en bordure de routes fréquentées par plus de 20’000 véhicules par jour (p.ex. rue de Lyon, bd du Pt d'Arve, etc.) ont 6 fois plus de risques de développer un cancer que ceux qui vivent aux abords de voies peu parcourues (moins de 500 véhicules/jour). (Monitor Publishing, avril 2000)

3. Les normes fédérales de pollution de l'air et du bruit sont dépassées plusieurs dizaines de fois par an, notamment au centre-ville de Genève où vit et travaille la majorité de la population.

4. Fin 2007, Genève comptait 216'438 voitures, lesquelles étaient immobiles 98% du temps, ce qui équivaut à 267 terrains de foot de parking ! Or, plus de la moitié des déplacements en voiture font moins de 5km (max. 20 minutes à vélo) et le taux d’occupation moyen aux heures de pointe est de 1.2 personne par voiture.

5. Le canton de Genève compte 468 voitures pour 1000 habitants (contre 343 à Bâle-Ville). Si l’on transposait ce taux à toute la planète, il faudrait près de 3 milliards de voitures ! C’est impossible à cause des quantités limitées de pétrole et de matières premières : la voiture est donc un moyen de transport impossible à généraliser !

6. Les voitures entraînent la dépendance de nos sociétés aux énergies fossiles! 97% des voitures actuelles fonctionnent au pétrole : on parle de futures « voitures propres » pour faire oublier qu’aujourd’hui circulent près d’un milliard de voitures sales ! Quel que soit son mode de propulsion, un quart des dégâts écologiques engendrés par l’automobile résulte de sa production.

7. L'automobile est responsable de 30% des émissions de CO2, contribuant massivement au réchauffement climatique qui menace l’avenir de l’humanité. La Suisse, avec 184gCO2/km détient le record des voitures les plus fortement émettrices de toute l’Europe !

8. Deux voies de chemin de fer peuvent transporter autant de passagers par heure que seize voies d’autoroute. Dans un cas, il ne faut que 15 mètres de large, dans l’autre, 120 mètres.

9. L’industrie de l’automobile réinvestit annuellement 2,6 milliards de dollars en publicité pour nous vendre une idée de la liberté et de la performance mensongère, désuète et dangereuse pour la santé. Les médias dépendants de ces revenus publicitaires évitent le plus souvent d’aborder la servitude et la destruction qu’entraîne notre culture de l’automobile.

10. Près d’un million de Suisses vivent sans voiture. En Ville de Genève, 36% des ménages n’ont pas de voiture (à Bâle ou Paris, ils sont plus de 50%), à eux nos remerciements !

· · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · ·
MARDI 22 SEPTEMBRE, PARTICIPEZ À LA JOURNÉE MONDIALE SANS VOITURE !

Écrit par : Sandro Minimo | 17/09/2009

Sandro, tu devrais t'inspirer de ton patronyme pour nous faire des commentaires brefs et percutants et non des logorrhées écrites qui n'ont rien d'original mais sont simplement des copiés-collés de manifestes politiques. J'ai déjà répondu à par anticipation à bon nombre des arguments présentés, qui sont connus. Je répondrai - de manière brève, factuelle et précise - au reste lorsque j'aborderai les questions d'évolution technologique et d'économie, pas encore abordés par moi. Avec mes respects. Je ne te traite ni de pitoyable ni d'imbécile.

Écrit par : Ashwani Singh | 17/09/2009

Je suis prudent et ne vous ai jamais insulté... Ce n'est pas vous qui êtes pitoyable (je ne vous connais pas, je n'en sais rien) mais vos arguments. Ils font effectivement de vous un ringard, par contre, ça je me permets. Mais c'est plutôt gentil, non?

Amitiés, et vive le vélo!

Sandro - qui sait de quoi il parle en terme de nuisances car 30'000 voitures passent sous ses fenêtres chaque jour... et vous?

Écrit par : Sandro Minimo | 17/09/2009

Pour le nombre de voitures, v. http://www.apexserv.com/asingh/mobilite.php ; par ailleurs ringard ou pas, je pratique régulièrement le vélo, y compris pour me rendre en ville sauf que, contrairement à d'autres, je n'en fais pas grand cas; enfin, je suis un pro-CEVA avoué et actif: sympa, ça non?

Écrit par : Ashwani Singh | 17/09/2009

Je souhaite que le 22 septembre tout le monde utilise sa voiture ! Rien que pour emmerder Sandro ! Non au CEVA inutile, oui à la voiture pour le transport confortable et agréable !

Écrit par : octave vairgebel | 17/09/2009

Sandro Minimo, Vous voulez bien vous charger et chargez votre vélo avec mes courses et ceux des familles nombreuses?

Merci d'avance!

Octave, vous avez bien raison! Genève est grand comme un mouchoir de poche. Cet argent devrait servir à aider les familles qui croulent sous les taxes au lieu de le dépenser au CEVA. En revanche, une traversée de la rade, bloquée par la gauche, serait la bienvenue! Faites travailler vos neurones Messieurs!

Écrit par : Patoucha | 17/09/2009

@Octave: d'accord avec toi pour la voiture - même si nos avis divergent sur le CEVA; c'est moins pour "emmerder Sando" mais parce que de toute façon je n'aime pas trop ce genre d'initiatives symoliques "politiquement correctes" que l'on nous impose. Faire du vélo au slow-up de 2 août était par contre très sympa parce que justement apolitique.

@Patoucha: la traversée du lac, je suis pour, de même que pour compléter l'autouroute de contournement par l'est. v. http://www.apexserv.com/asingh/mobilite.php et le groupe Facebook "Pour la traversée du lac..." http://www.facebook.com/group.php?gid=40850472082

Écrit par : Ashwani Singh | 17/09/2009

Pendant deux ans j'avais arrêté la bagnole. Mais je m'y suis remis il y a peu. Les raisons sont multiples. Pouvoir bouger hors de Genève, aller chercher ma femme à son travail, pouvoir aller en Espagne ou France pour voir la famille et puis anticiper la venue d'un enfant, déménager, ne pas faire mes courses en trois fois, etc.... Je trouve que les anti-bagnole ne voient pas plus loin que la voiture à essence et sont pour beaucoup des bobos vivant en ville ou des extrêmistes fustrés. Les prochaines génération d'autos seront moin polluantes et buyantes.

Écrit par : Riro | 17/09/2009

Riro: merci d'apporter un témoignage personnel et pratique des hyphothèses que j'avançais. Je reviendrai prochainement sur les questions des progrès techniques: les antibagnoles n'aiment pas trop ça car à terme ça dégonflera leurs arguments.

Écrit par : Ashwani Singh | 17/09/2009

Je l'ai dit et je le redis : la question de la pollution et du bruit n'est qu'une infime partie du problème automobile, et les avancées technologiques (qui ne sont que des mirages, puisque de nouveaux problèmes se poseront avec le lithium des batteries, etc.) ne résoudront en rien le problème fondamental qui est de circuler SEUL dans un véhicule prévu pour 5, pesant une tonne et restant immobile 98% du temps. Le problème est là et pas ailleurs.

Ce véhicule peut être propulsé à l'eau minérale, ça ne change rien au problème qu'il détruit les paysages, détruit la convivialité, crée du malaise, du stress, des accidents, des bouchons, encombre les rues et empêche les habitants des villes de ré-approprier l'espace public, ce qui détruit le lien social et génère de l'insécurité.

Un petit poème pour illustrer ma pensée :

Vous...

Vous avez effacé mon horizon, abattu mes arbres, chassés mes oiseaux…
Vous avez réduit l’espace à un monde plat, nivelé tout ce qui dépassait votre imagination…
Vous avez rendu mon air mauvais, sali mes poumons et fait tousser mes enfants…
Vous avez fait plus de morts que la plus mortelle de toutes les guerres…
Vous avez détruit la campagne et rasé plaines et collines…
Vous avez pollué la terre avec du bitume et d’infinies crasses…
Vous avez créé un bourdonnement ininterrompu et dommageable…
Vous avez cassé les liens humains qui faisaient de nous une communauté…
Vous avez provoqué des guerres, des blocus et des conflits sans fin…
Vous avez fait croire que le bonheur s’achetait et puait les gaz…
Vous avez envahi les imaginaires avec des mensonges de puissance et de grandeur…
Vous avez anéanti des milliers d’espèce animales et réduit notre espérance de vie…
Vous avez soutenu un système inique et sans lendemain…
Vous avez gâché les vacances et le voyage, bousillé les côtes et les montagnes…
Vous avez balayé le petit commerce et soutenu l’horreur mercantile…
Vous avez tout nié, tout voué à votre Dieu, tout donné pour rester enchaîné…
Vous avez repoussé les résistants, dénigré les alternatives, étouffé les autres voix…
Vous avez perdu votre vie pour croire avoir raison, perdu votre temps pour payer votre rêve…

Vous avez tout abimé, enlaidi et saccagé.
Votre monde est plat comme une autoroute, il pue l’essence, tue la vie, rend sourd et est sans intérêt.
Votre rêve est le cauchemar de l’humanité, votre dieu est sans âme ni beauté.

Vous, … les voitures.

Écrit par : Sandro Minimo | 17/09/2009

Sandro Minimo, Lol c'est tout? le vélo aurait-il sa place dans votre lit?


Je profite pour corrier et "charger" ..... :)

Écrit par : Patoucha | 18/09/2009

oups "corriger" Sandro Minimo vous êtes un "fauteur" de troubles... pour l'humour :))))) Mais LE trublion des quatre roues!

Écrit par : Patoucha | 18/09/2009

Les commentaires sont fermés.