11/09/2009

Que Schengen serve enfin à quelque chose!

En lisant les nombreux commentaires des internautes sur les faits divers liés à l’insécurité parus ces deniers temps dans l’édition en ligne de la Tribune de Genève, presque tous en attribuent la cause à la “libre circulation des personnes”, aux “bilatérales” ou encore à “Schengen”. Sur des airs suffisants et vertueux de “on vous l’avait bien dit!”, les partis politiques qui avaient prôné le rejet de ces accords s’en frottent les mains en vue des élections de cet automne. Les bilatérales et la libre circulation étant hors propos – même si la population ne fait pas la différence – je m’en tiendrai dans ces lignes à commenter Schengen.


Or on a “vendu” Schengen à une population probablement majoritairement sceptique, qui croit aujourd’hui son scepticisme justifié. Bien sûr notre frontière était poreuse et peu patrouillée longtemps avant Schengen et toute analyse sérieuse démontrera que Schengen n’est pas responsable de l’insécurité actuelle, mais encore faut-il que les Genevois en soient convaincus, ce qui est loin d’être le cas. L’accord comprend bien l’allègement ou l’élimination des contrôles aux frontières, mais il prévoit également le renforcement des collaborations entre les services de police des pays signataires. C’est bien cet aspect de Schengen qu’il faut développer. Chaque composante transfrontalière de notre insécurité, que ce soit celle des dealeurs africains, des cambrioleurs géorgiens, des mendiants roms ou encore de la racaille des banlieues françaises, nécessite des approches différenciées. Les réseaux spécifiques doivent être identifiés, infiltrés et démantelés. C’est précisément là qu’interviennent les collaborations transfrontalières que Schengen prévoit et permet. Nos autorités doivent démontrer qu’elles en font un usage actif et intensif, et que ces efforts se traduisent en résultats concrets. Il ne reste malheureusement que peu de temps pour en convaincre la population.

(v. aussi http://www.apexserv.com/asingh/securite.php)

08:44 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

...collaborations transfrontalières? quels sont les résultats ?

Dans les faits la France exporte ses délinquants et ses clandestins... Nos frontières sont de plus en plus trouées avec la complicité de la SNCF et de nos garde-frontières !

Voir le blog
http://ouvalasuisse.blog.tdg.ch/archive/2009/08/12/criminalite-la-douane-aussi-responsable-comme-le-conseil-fed.html

Écrit par : dauphin2003 | 09/10/2009

Ce que l'accord de Schengen enlevait d'un côté (contrôle aux frontières - ce qui au fond nous arrangeait fort bien car nous manquions d'effectifs pour les contrôler et Schengen était donc du pain béni...), il était sensé ajouter de l'autre: les collaborations transfrontalières entre les services de police, permettant notamment l'échange de données ou le droit de poursuite au delà de la frontière. Ces collaborations marchent pas trop mal à Bâle et Zürich car elles ont fait l'objet d'une stratégie active de la part des polices cantonales concernées. Notre police genevoise n'a, par contre, jamais cherché à mettre un tel dispositif en place. C'est dommage.

Écrit par : Ashwani Singh | 09/10/2009

Schengen n'est pas synonyme de libre circulation à travers la Suisse! ...Le douanier et le policier des frontières sont une seule et même personne (...), nous continuerons de vérifier l'identité des personnes dans le cadre des contrôles douaniers."C'est ce qui est prévu selon le site des douanes suisses http://www.ezv.admin.ch/themen/02375/index.html?lang=fr

C'est scandaleux qu'un douanier laisse passer un sans papier et réponde: "on est là pour contrôler les marchandises"...

Le conseil fédéral nous a menti pour faire voter Schengen, la douane ne fait plus son travail.
Effectivement si les garde frontière n'assument plus leur responsabilité, il est nécessaire que la police cantonale s'en occupe. Mais c'est un nouveau transfert de charge sur le canton !

Écrit par : dolphin2003 | 11/10/2009

@dolphin2003:
v mon commentaire plus récent sur Schengen:
http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2009/10/09/insecurite-la-faute-a-schengen.html

Écrit par : Ashwani Singh | 11/10/2009

Les commentaires sont fermés.